Des militantes Femen sont venus protester à Madrid ce dimanche contre le projet de loi espagnole restreignant l’accès à l’IVG. Leur cible : le cardinal Antonio Maria Rouco Varela, archevêque de Madrid, qu’elles estiment être l’instigateur du texte.

© Facebook / Femen International

Les Femen ont encore frappé. Quelques militantes du mouvement féministe se sont rendues ce dimanche à Madrid pour protester contre le projet de loi récemment déposé par le gouvernement, qui vise à restreindre le droit à l’IVG. Cinq Femen, seins nus, se sont jetées sur le cardinal Antonio Mario Rouco Varela, l’archevêque de Madrid, alors qu’il se rendait à l’office du soir dans une église du centre de la ville, et lui ont lancé des petites culottes tachées de rouge.

Le droit à l'IVG dans le viseur des FemenLes Femen estiment que l’archevêque est l’instigateur de ce texte, qui limite le recours à l’IVG aux seuls cas de danger pour la vie et la santé physique et psychique de la mère, ou après un viol ayant fait l’objet d’un dépôt de plainte. Les Femen ont rapidement été neutralisées par des fidèles et des religieux présents devant l’église, mais ont pu prendre la fuite avant l’arrivée de la police.

Publicité
Un projet de loi qui fait débatDepuis décembre dernier, le projet de loi du gouvernement de Mariano Rajoy a donné lieu à de nombreuses manifestations, pro et anti avortement. Ce texte, s’il devait être adopté, reviendrait ainsi sur la loi voté en 2010, qui autorisait l’IVG jusqu’à 14 semaines sans justification, ou jusqu’à 22 semaines en cas de malformation du fœtus ou de grave danger physique ou psychique pour la mère.

Vidéo : des Femen urinent sur la photo du président ukrainien

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité