La marine thaïlandaise travaille actuellement à pied d’œuvre pour nettoyer la plage d’une île touristique victime d’une marée noire. La catastrophe s’est produite suite à une brèche dans un oléoduc dans le Golfe de Thaïlande.

Une marée noire ravage l'île touristique de Samet en Thaïlande

 

Ce ne sont pas moins de 50 000 litres de pétrole brut qui ont été relâchés dans le Golfe de la Thaïlande dans la journée de samedi, à environ 20 kilomètres au large des côtes de la province de Rayong. Les dégâts sont nombreux et la marine thaïlandaise travaille depuis lundi pour nettoyer les plages de l’ïle de Samet, souillée par la marée.

Un plage complètement souilléeSelon l'opérateur PTT Global Chemical (la holding publique chargée du pétrole), c’est une brèche dans un oléoduc d’acheminement de pétrole brut qui aurait provoqué la catastrophe. Le pétrole a en effet atteint la plage d'Ao Phrao de Koh Samet ainsi que son parc national. "Ça recouvre environ 300 mètres de plage. C'est beaucoup", a déploré le responsable du parc national de Khao Laem, Soomet Saitong.

Cette catastrophe écologique va coûter cher à cette île très touristique : certains visiteurs ont d’ailleurs écourté leurs vacances. "Il y a des taches de pétrole juste devant la plage. Les clients commencent à partir", a déclaré un employé de l'hôtel Ao Phrao.

Un long travail de néttoyagePTT Global Chemical, a expliqué dimanche que dix navires ont pris part au nettoyage. L'opérateur s'est également dit "confiante dans sa capacité à maîtriser le sinistre". Le patron de la compagnie, Anon Sirisaengtaksin, a par ailleurs présenté ses excuses lundi lors d'une conférence de presse, admettant la responsabilité de l'entreprise pour cette fuite. Cette derière a en effet eu lieu lors du transfert de pétrole depuis un navire-citerne vers l'oléoduc qui alimentait une raffinerie. Les défenseurs de l'environnement ont, quant à eux, exprimé leur crainte que l’ampleur de la catastrophe soit plus importante que prévue.

©AFP

Publicité