Un avion cargo s'est écrasé ce samedi matin au large d'Abidjan. Un premier bilan fait état de 4 morts et de six blessés dont des Français. 

Il volait au large d'Abidjan puis plus rien. Un avion qui avait été affrété par l'armée française dans le cadre de l'opération antiterroriste Barkhane au Sahel s'est abîmé en mer ce samedi matin avec, à son bord, dix personnes. Selon le porte-parole de la police ivoirienne, le bilan provisoire fait état de quatre morts de nationalité moldave et de six blessés, dont quatre Français et deux Moldaves.

A lire aussi : L'avion reste-t-il le moyen de transport le plus sûr ?

Un atterrissage raté

Selon le commissaire Charlemagne Bleu, l'appareil, un Antonov, aurait "raté son atterrissage et s'est écrasé dans l'eau, au large de Port-Bouët (commune située non loin de l'aéroport). Les pompiers et les forces de sécurité sont sur place", a-t-il déclaré à l'AFP. A priori, les quatre blessés français seraient des soldats. Selon toutes vraisemblances, ils devaient se rendre vers la base militaire française d'Abidjan qui sert de soutien logistique à l'opération et dont le quartier-général est situé à N'Djamena.

Publicité
En ce qui concerne les causes de l'accident, celles-ci ne peuvent, pour l'heure, pas être confirmées. Il se pourrait néanmoins que les conditions climatiques et donc l'orage, les pluies violentes, ainsi que les éclairs, y soient pour beaucoup. Le Colonel Sakoh Issa, commandant du Groupement des Sapeurs-Pompiers Militaires, a indiqué sur la chaine locale RTI que celles-ci ne pourraient, en effet, être déterminées qu'après enquête.

En vidéo - En Côte d'Ivoire, un avion s'écrase au large d'Abidjan et au moins fait 4 morts