Deux jours après le crash d'un avion de la compagnie EgyptAir, dans lequel se trouvaient 15 Français, de nouveaux éléments sont dévoilés pour tenter de trouver comment est survenu le drame.  

Le mystère reste encore entier sur les raisons du drame mais de nouveaux éléments viennent d'être dévoilés sur le crash de l'A320 de la compagnie EgyptAir, jeudi en Méditerranée. Selon plusieurs médias américains, l'appareil aurait envoyé des messages automatiques signalant des fumées près du cockpit de l'appareil. 

L'un de ces messages mentionne qu'"une fumée intense a déclenché des alarmes dans la partie avant de l'appareil, où sont situées des parties vitales de son électronique de bord", selon le "Wall Street Journal", qui cite des sources proches de l'enquête non identifiées, précise l'Obs

Des indications insuffisantes 

Publicité
Ces indications "ne sont pas suffisantes pour déterminer si l'avion a été victime d'une bombe ou d'autres causes inexpliquées", a toutefois précisé le journal. Les autorités égyptiennes ont déclaré être au courant de ces nouvelles informations mais ne peuvent "ni les confirmer, ni les démentir". 

A lire aussi - Crash du vol EgyptAir : on en sait plus sur les victimes françaises  

Quinze Français se trouvaient parmi les 66 victimes du crash de l’A320 de la compagnie EgyptAir, dans la nuit de mercredi à jeudi au large de l’île grecque de Karpathos.

En vidéo sur le même thème - EgyptAir : selon des médias américains, des détecteurs de fumée se seraient déclenchés avant le crash

 

Publicité