Une émission de télévision canadienne, baptisée Air Crash, a diffusé une reconstitution de la disparition du vol MH370. Elle présenterait des similitudes avec le crash de l’A320.

Une série documentaire canadienne, appelée Air crash, qui montrait une reconstitution du crash du vol 370 de la Malaysia Airlines, a été diffusée un an après sa disparition, rapporte le site internet belge DH.be. La série, produite au Canada, est diffusée en Europe sur la chaîne National Geographic. Elle est très appréciée dans le milieu de l’aéronautique. L’émission du 8 mars dernier était particulièrement attendue puisqu’elle prétendait percer le mystère du vol MH370 qui a mystérieusement disparu dans le sud de l’océan Indien.

Lire aussi - Vol MH370 : pourquoi, un an après sa disparition, les théories du complot persistent ?

Une reconstitution de 45 minutes explique notamment que le commandant de bord aurait fait sortir le copilote du cockpit afin de prendre les commandes. Il aurait trouvé un prétexte quelconque pour que le copilote quitte le poste de pilotage. Comme pour le vol A320 de la Germanwings, il se serait alors enfermé dans le cockpit afin de prendre le contrôle de l’appareil. La reconstitution montre ensuite comment le copilote essaye de convaincre le commandant de bord de lui autoriser l’accès au cockpit, en vain. On le voit ensuite frapper la porte verrouillée. Quelques temps plus tard, l’air vient à manquer dans la cabine et au bout de douze longues minutes, toutes les personnes présentes à bord meurent asphyxiées. Le Boeing 777 aurait alors poursuivi sa route jusqu’à épuisement du carburant et se serait abîmé dans l’océan Pacifique au large de l’Australie.

Des théories semblables à celles du crash de la Germanwings

Selon cette émission, le crash du vol MH370 aurait été provoqué volontairement par le pilote. L’homme aurait été atteint d’un coup de folie causant ainsi la mort de 238 personnes. Toutefois, cette piste n’a pas été confirmée par les enquêteurs et l’avion n’a jamais été retrouvé. Sa dernière position se trouvait au sud de l’océan Indien, il est toujours porté disparu à ce jour. Aucune hypothèse n’a pu expliquer un tel écart par rapport au plan de vol initial.

Lire aussi - Crash de l’A320 : le co-pilote a voulu "détruire l’avion"

Publicité
Cette série documentaire diffusée un peu plus de deux semaines avant le crash de l’A320 survenu dans les Alpes présente de nombreuses similitudes avec les premières conclusions de l’enquête. L’hypothèse retenue par le procureur de Marseille est que le jeune copilote, Andreas Lubitz, aurait volontairement fait s'écraser l’appareil dans la montagne. Pour l'heure, la thèse du suicide semble la plus probable.

Vidéo sur le même thème - Vol MH370 : "La Malaisie nous ment depuis le début"