Les habitants de la ville de Qingdao, située à 600 kilomètres au sud de Pékin, en Chine, se sont baignés dans une mer verte après que des algues aient envahi le littoral.

Publicité

<p><img src="/files/images/article/7/3/1/387137/1352359-inline.jpg" style="float:left;" alt="" title="" width="310" />Depuis début juin, les plages de la ville de Qingdao, en Chine, sont envahies d’algues vertes. Les vacanciers ont quand même pu profiter pleinement des joies de la plage, aussi verte soit-elle. En effet, ces algues, connues sous le nom d'Enteromorpha prolifera, ne sont pas toxiques pour l'homme. Seulement, elles diffusent une odeur très nauséabonde. Les autorités chinoises en ont déjà enlevé plus de 20 000 tonnes. Elles ont par la suite été broyées et séchées afin d’être transformées en nourriture pour animaux.</p><p><strong>Un record en 2008</strong><br>Le littoral de Qingdao avait déjà été touché par les algues vertes. En 2008, la ville avait d’ailleurs atteint un record avec un total de plus de 170 000 tonnes d’algues. Ce fût un réel problème étant donné que la Chine accueillait les Jeux Olympiques et que les épreuves de voile devaient s’y dérouler. Pour s’en débarrasser avant le coup d'envoi des JO, 1 200 bateaux et plus de 10 000 personnes avaient été appelés. Ils en sont venus à bout dans les temps.</p><p><strong>La France, aussi touchée par les algues vertes</strong><br>En France aussi ce genre de phénomène est fréquent, notamment en Bretagne. C’est ce qu’on appelle les marées vertes, en références aux marées noires, causées par les déchargements de pétrole. Sur les côtes françaises, les algues vertes peuvent néanmoins être toxiques.<br>&nbsp;</p><p>Vidéo : La toxicité des algues vertes :</p><div>&nbsp;</div>

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :