Une femme a perdu la vie dans le métro de Montréal. Cette dernière aurait été étouffée par son foulard, pris dans l’engrenage d’un escalier électrique. 

Une fin aussi incompréhensible que tragique. Une femme de 48 ans a trouvé la mort, vers 9h15 le 30 janvier dernier, dans le métro montréalais. Les premières pistes avancées, en vue des témoignages et de la scène, convergent vers l’hypothèse de l’étouffement. La victime se serait en effet étranglée avec son foulard, coincé dans l’escalier mécanique qu’elle empruntait. L’étude des documents de vidéosurveillance n’ont cependant pas permis d’établir les circonstances exactes du décès, bien que la thèse de l’accident ait pour l’instant été retenue par les autorités. Une autopsie sera pratiquée prochainement.

Un accident inédit

Publicité
Jean-Pierre Brabant, agent des Services de police de la Ville de Montréal (SPVM), explique que, son foulard demeurant prisonnier du mécanisme, celle-ci "a tenté de tirer sur le foulard pour le dégager, et ses cheveux sont aussi entrés".  Malgré l’intervention des usagers présents, la femme n’a cependant pas résisté à l’étreinte meurtrière de l’escalier. Gisant sur le dos, inconsciente, lors de l’arrivée des secours, son décès a été constaté sur place. Selon l’agent, interrogé par Journal Metro, il s’agit d’un des accidents les plus inédits qu’il lui ait été donné de traiter en trente ans de carrière. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :