La police canadienne a déjoué hier, lundi 22 avril, un attentat visant un train de passagers reliant Toronto à New York. Les deux hommes suspectés de préparer cette attaque ont été arrêtés.

Les autorités canadiennes ont déjoué ce lundi un projet d’attentat visant à faire exploser un train de passagers reliant Toronto à New York. Les deux suspects, Chiheb Esseghaier, 30 ans, et Raed Jaser, 35 ans, ont été arrêtés et seraient liés à Al-Qaïda en Iran. "Ces individus voulaient mener une attaque terroriste" a confirmé la Gendarmerie Royale du Canada (GRC). Ils  ont été inculpés pour "complot en vue de commettre un attentat terroriste".

Qui sont-ils ?La police n’a pas communiqué leurs nationalités, cependant, selon National Post, citant des collègues de M. Esseghaier et un voisin de M. Jaser à Toronto, le premier est Tunisien et le second Palestinien. Tous deux possèdent le statut de résident permanent au Canada, et Chiheb Esseghaier est étudiant en doctorat en sciences de l'énergie et des matériaux au Centre Énergie Matériaux Télécommunications à Varennes (Québec)  depuis l'automne 2010. Sa photo de profil sur le réseau social LinkedIn affiche un drapeau noir, marqué de l’inscription "Il n’y a de Dieu que Dieu et Mahomet est prophète". Cette profession de foi musulmane est, au fil du temps, devenue l’étendard des salafistes.

Ils recevraient leurs ordres d’Al-QaïdaLes deux hommes sont suspectés d’agir "sous la direction d'un groupe terroriste". Ils recevraient du "soutien d'éléments d'Al-Qaïda se trouvant en Iran" affirme la GRC. C’est la toute première fois que le Canada est pris pour cible par cette association terroriste. Le pays,  jusqu’alors relativement épargné par le terrorisme international, apparaît toutefois un véritable nid à futurs terroristes. On apprend ainsi que l’attaque menée le 14 avril par un commando de shebab à Mogadiscio en Somalie (qui a fait 34 morts) a été dirigée par un ancien étudiant canadien, Mahad Ali Dhore.

Publicité
Une menace réelleLe ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, a ainsi déclaré que "les arrestations d'aujourd'hui démontrent que le terrorisme continue d'être une menace réelle pour le Canada." Il a aussi ajouté combien il remerciait "le FBI pour son assistance tout au long de l'enquête et pour sa coopération qui a permis cette conclusion heureuse." Une conclusion heureuse puisque les deux hommes n’en étaient qu’à "l’étape de préparation de l’attaque". La police canadienne ajoute même qu’elle n’était "pas imminente".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité