Alors que toute l’attention des médias internationaux est tournée vers la Belgique après les attentats, les Belges raillent les Français pour leur mauvaise prononciation.

Bruxelles, Molenbeek, Forest… Ces noms font régulièrement surface et pourtant, la plupart du temps, sont mal prononcés. Certains internautes belges s’en sont d’ailleurs moqués sur Twitter.

Depuis plusieurs mois, la Belgique est régulièrement citée dans les médias, à cause de la tristement célèbre commune de Molenbeek, base arrière des terroristes. Aujourd’hui, alors que le pays est au cœur de l’actualité à cause des attentats de Bruxelles, les Belges en profitent pour faire quelques petites rectifications de… prononciation.

A lire aussi- Attentats de Bruxelles : la frite Burger King devient le nouveau "Je suis Charlie" belge

Les subtilités de la langue belge

Et oui, si vous disiez "Bruxelles", il est temps de rectifier le tir et de prononcer "Brusseles". D’ailleurs, rappelle Le Figaro, Bruxelles est une région. La Belgique est composée de trois régions qui sont Bruxelles, la Flandre et la Wallonie.

Par ailleurs, Molenbeek, Forest, Schaerbeek ou encore Anderlecht sont des communes et non pas des villes, des bourgs ou des quartiers. Celle de Molenbeek, à prononcer Molenbéék, est située en plein cœur de la capitale. Pas question ici de "no go zone".

Publicité
Enfin, le nom de la commune de Forest doit se prononcer Forêt et celle de la commune d’Ixelles doit se prononcer… Ixelles, étonnamment, pas de changement pour ce nom-là. La langue française n’est pas la seule à avoir des subtilités trompeuses.

Vidéo sur le même thème : Les maires de Paris et Bruxelles sous la même bannière.

Publicité