Mason Wells, un jeune missionnaire mormon, a été blessé mardi lors des attentats à l'aéroport de Bruxelles. Il avait déja survécu aux attaques de Boston en 2013 et de Paris en 2015. 

Jamais deux sans trois. Cette expression, Mason Wells, un Américain âgé de 19 ans risque de s'en souvenir encore longtemps.

Mardi, ce jeune missionnaire mormon était à l'aéroport de Zaventem lorsque les attaques terroristes ont frappé la capitale belge. Mason Wells a été projeté à terre, brûlé au second et troisième degrés aux mains, aux jambes et au visage et souffre actuellement d'une rupture du tendon d'Achille, a raconté son père à ABC News. Le jeune homme se trouvait à l'aéroport de Bruxelles avec deux autres personnes pour rentrer aux Etats-Unis fêter Pâques. Il était à quelques mètres de l'endroit où les terroristes se sont fait exploser, a précisé son père à la chaîne américaine. Son fils venait alors de survivre à son troisième attentat.

En avril 2013, ce jeune originaire de l'Utah supportait sa mère qui courait le marathon de Boston lorsque deux bombes déposées par les frères Tsarnaïev avaient explosé. Ces attaques ont fait trois morts et 264 blessés mais Mason Wells et sa mère s'en sont sortis indemmes. Trois ans plus tard, en novembre 2015, l'adolescent était également à Paris lorsque la capitale fut frappée par une série d'attaques terroristes qui ont fait 130 morts et des centaines de blessé. En sécurité dans les bâtiments de la mission mormone, il s'en sortira, une nouvelle fois.

A lire aussi : Attentats de Bruxelles : ce que l’on sait et ce que l’on ignore encore

"Une bénédiction de Dieu"

"C’est sa troisième attaque terroriste", a déclaré son père. "C'est un miracle qu'il soit encore en vie", a-t-il confié. Pour lui "l'expérience de Boston" l'a "aidé a rester calme". "En dépit du fait qu’il était sur place et blessé, il a gardé son sang-froid", a ajouté Chad Wells à la chaîne américaine.

Alors que l'on pourrait croire à une véritable malédiction, ses parents croient eux à une bénédiction de Dieu, qui selon eux, l'a protégé.

Publicité
Après avoir été opéré, Mason Wells est toujours hospitalisé à l'hôpital de Bruxelles mais devrait bientôt sortir. Ses parents sont rassurés et espèrent que leur fils pourra réaliser son rêve : entrer dans l'armée. 

En vidéo sur le même thème : Attentats à Bruxelles : les gants portés par les suspects cachaient peut-être des détonateurs 

 

Publicité