Le Premier ministre tunisien, Ali Laarayedh, a été bien accueilli à Bruxelles par une délégation de Femen. Les jeunes femmes protestaient torses nus contre l’emprisonnement de camarades et activistes en Tunisie. Ali Laarayedh a tout de suite condamné l’incident : "Au final, c’est la femme tunisienne qui est la plus dégradée par ce genre d’actions."

Une Femen sur le capot de la voiture du Premier ministre

Les militantes Femen sont arrivées au siège de la commission européen (Le Berlaymont) alors que le Premier ministre avait déjà pénétré dans le bâtiment. Du coup, trois activistes sont revenus à sa sortie et se sont jetées sur sa voiture.

 

Crédit Photo © AFP

Publicité