Dans l’Etat du Maranhão, au nord du Brésil, un simple match de football a viré au drame. Une altercation entre un joueur et l’arbitre a fini en boucherie. L’arbitre, qui a poignardé le jeune joueur, a été pris à parti par les supporters qui l'ont molesté et torturé à mort.

L’information date du 30 juin dernier mais vient juste d’être relayée par les médias du monde entier. Oravio de Jordao Cantanhede da Silva, un jeune arbitre de 20 ans (cf photo ci-contre), a perdu la tête. Après avoir exclu un joueur (Josenir dos Santos), avec un carton rouge, ce dernier proteste et lui assène un coup de pied et des coups de poings. Pris de folie ou de panique, l’arbitre sort alors un couteau et poignarde le joueur à deux reprises. Dos Santos décédera peu après, des suites de ses blessures, sur le chemin de l’hôpital.

Décapitez-le si vous voulez

Des supporters enragés et entassés dans les gradins envahissent le terrain en protestation. Ils lynchent alors l'arbitre et le démembrent avec une faucille avant de le décapiter. En guise de trophée, ils empalent sa tête sur un pieu, au centre du terrain.

La scène a été filmée par plusieurs téléphones portables et a permis à la police d’arrêter un des tortionnaires, un homme de 27 ans, dénommé Luis Moraes Sousa. Les deux autres individus, son frère et un ami sont toujours recherchés. L’un pour le démembrement et l’autre pour homicide volontaire. L’officier Valter Costa, à la tête des investigations, explique "Nous sommes sur leur piste et nous allons les attraper, parce qu’un crime n’en justifie jamais un autre."  

Publicité
L’incident n’est pas isolé. Des faits similaires bien que moins extrêmes s’étaient produits en 2010, lorsqu’un arbitre avait poignardé à mort un joueur, lors d’un match amical dans le nord-est du pays. Même si les violents affrontements entre supporters rivaux est chose répandue au Brésil, à un an de la coupe du Monde dans le pays, l’incident fait tâche.    

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité