Sara Winter, une militante brésilienne des Femen s’est enchaînée nue à un grillage, mercredi à Rio de Janeiro (Brésil). Plus de détails sur cette action choc visant à dénoncer le "machisme qui tue".

©AFP

Une opération choc. Pour dénoncer le "machisme qui tue", Sara Winter, une militante brésilienne des Femen a décidé de s’enchaîner nue à une grillage sur une place centrale de Rio de Janeiro (Brésil), mercredi. La jeune femme s’est ainsi dévêtue et enduit une partie du corps de peinture rouge, sous les regards incrédules, et parfois amusés, des passants. Sara Winter souhaitait alors dénoncer les propos jugés machistes que par l’acteur de série télévisée Bruno Gossini a récemment tenus. "Un peu de sexisme est bon, autrement c’est le désordre", avait-il déclaré.

Publicité
"Nous les femmes voulons la paix, la sécurité et la liberté !""Je dis à cet imbécile qu’il y a beaucoup de femmes agressées, violées, mutilées", a lancé la militante à la fin de son opération. "Ca c’est ‘un peu de machisme’" a-t-elle ensuite assuré avant de poursuivre tout en se rhabillant : "Je ne peux pas choisir mes vêtements quand je sors après 22 heures de peur d’être agressée et violée, ça c’est ‘un peu de machisme’. Quand je suis traitée de salope dans la rue, ça c’est ‘un peu de machisme’". Et Sara Winter d’insister : "Des femmes sont tous les jours punies par les hommes, par leurs compagnons, par leurs amies qui leur disent ce qu’elles doivent faire ou pas. Nous les femmes voulons la paix, la sécurité et la liberté !".

 

Vidéo : des Femen urinent sur la photo du président ukrainien

Publicité