En clôture de la journée de lundi, les principales bourses mondiales ont fortement dévissé. Celle de Shangaï a même perdu 8,5 %. 

Un mini krach boursier ? Un "lundi noir", selon l’expression consacrée après le krach boursier de 1929 ? En tout cas, la journée a été difficile pour toutes les places boursières mondiales.

A lire aussi Vent de panique sur les Bourses européennes

Celle de Shangaï (Chine) a enregistré une baisse de 8,75 % dès l’ouverture (sa plus forte baisse depuis 8 ans),entraînant dans son sillage les bourses d’Amsterdam (Pays-Bas),de Madrid (Espagne) et de Milan (Italie),qui ont toutes perdu 5 %. De même pour la bourse d’Athènes (Grèce) qui a chuté de plus de 11 % ! Quant à celle de Paris, elle a fini en baisse de 5,35 %.

La deuxième économie du monde s’essouffle

Comment expliquer cette dégringolade en chaîne ? Le point d’origine est la croissance chinoise qui inquiète les investisseurs. La deuxième économie mondiale perd en effet de sa superbe : elle était de 7,4 % en 2014 – son plus bas niveau depuis 1990 – pour tomber à 7 % durant les deux premiers trimestres de 2015.

En résumé, les investisseurs s’inquiètent de la fragilité de l’économie chinoise dont la mauvaise santé pourrait avoir un impact sur la croissance mondiale. "Les réactions des marchés asiatiques reflètent le sentiment des investisseurs et leur conviction qu’un atterrissage brutal (de l’économie chinoise) est inévitable", analyse à Francetv Info Evan Lucas, du courtier IG Markets. 

Publicité
"Ce n'est pas très révélateur de l'économie chinoise, car la bourse avait beaucoup monté et vient de subir une série de chutes, a commenté sur BFMtv Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. Mais ce qui est impressionnant, c'est le défaut de confiance des autres banques. C'est préoccupant et tout le monde est concerné. Il faut éviter l'emballement."

Vidéo sur le même thème : Les bourses s'affolent après l'effondrement du marché chinois