La polémique est lancée au même instant que l’affront résonne. Traditionnel baiser russe ou geste incisif de protestation ? Les relayeuses russes se sont embrassées sur la bouche, samedi, sur le podium, alors qu’elles venaient de remporter le relai du 4x400 mètres lors des Mondiaux d'athlétisme à Moscou.

Après leur victoire sur le relais 4x400m dames, samedi 17 août, aux Mondiaux d'athlétisme de Moscou (Russie), Yulia Gushchina, Tatyana Firova, Kseniya Ryzhova et Antonina Krivoshapka se sont embrassées sur le podium. Sous les yeux des caméras du monde entier, les coureuses ont ainsi défié, volontairement ou non, le président russe Vladimir Poutine. Un baiser censuré et non diffusé par les médias russes, dans un état où toutes les chaînes de télévision nationales appartiennent à l’Etat.

Vladimir Poutine a en effet promulgué en juin un texte de loi qui sanctionne tout acte de "propagande" homosexuelle devant les mineurs. Le texte est jugé discriminatoire par les défenseurs des droits de l'homme et a déjà suscité de nombreuses critiques à travers le monde, à six mois des jeux Olympiques à Sotchi, dans le sud de la Russie.

Publicité
Le ministre russe des Sports, Vitali Moutko avait déclaré, début août : "Personne n'interdit aux sportifs qui ont une orientation sexuelle non traditionnelle de venir à Sotchi, mais s'ils sortent dans la rue pour en faire la propagande, ils devront en répondre.

Les athlètes ne se sont pas exprimées.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité