Dans une université de Birmingham (Royaume-Uni), un des plus vieux exemplaires du Coran a récemment été retrouvé. Celui-ci daterait de plus de 1300 ans.

Il s'agit d'une découverte incroyable pour l'université britannique de Birmingham. Une des plus anciennes versions du Coran a été récemment retrouvée dans une bibliothèque au beau milieu d'ouvrages sur le Moyen-Orient. 

À lire aussi - Nouveaux programmes d'Histoire : l'islam obligatoire, les Lumières facultatives

Selon les chercheurs d'Oxford, qui se sont chargés des analyses au Carbone 14, les fragments de parchemins remonteraient au temps du prophète Mahomet (570-632), au plus tard, 20 ans après sa mort. Il est donc possible que la personne ayant écrit ces parchemins ait connu Mahomet lui-même. 

Pour David Thomas, spécialiste de l'islam et de la chrétienté à l'université, "L'analyse montre qu'il y a une forte probabilité (95,4%) que l'animal, dont provient la peau du parchemin, vivait du temps du prophète ou peu de temps après".  En effet, les textes, rédigés en Hijazi (un style ancien de l'arabe manuscrit), ont été écris sur ce qui semble être une peau de chèvre ou de mouton, comme le rapporte le quotidien algérien TSA.

Une exposition pour "tous les musulmans"

"Ce trésor fait partie de la collection Mindana, du nom de ce prêtre chaldéen vivant à Mossoul, en Irak au tournant du XXe siècle, et qui (l')aurait ramené en Angleterre dans les années 20", rapporte RFI.

Publicité
Une exposition se déroulera du 2 au 25 Octobre au Barber Institute of Fine Arts. Les passionnés de l'histoire de l'islam et la communauté musulmane pourront ainsi venir admirer les précieux parchemins. Pour Muhammad Afzal, recteur de la mosquée centrale de Birmingham, c'est un évènement "très émouvant". "Tous les musulmans du monde aimeraient avoir la chance de voir ce manuscrit", a-t-il ajouté selon Le Figaro.

Voir la vidéo : Ils découvrent l'un des plus vieux Coran du monde