Bernie Sanders : la bonne nouvelle

Enfin une bonne nouvelle : Bernie Sanders fait presque jeu égal avec Hillary Clinton. Je n'ai rien contre Hillary : je trouverais même sympathique que la plus grande démocratie choisisse une femme après avoir honoré un président noir. Mais, entrouvrir la porte pour un socialiste, c'est un événement d'une tout autre portée.

Pour l'Amérique, les propositions de Bernie Sanders sont réellement révolutionnaires. Il souhaite augmenter le salaire minimum, rendre partiellement gratuits l'enseignement et l'accès aux soins. Il s'appuie sur les classes moyennes. Il veut diminuer le chômage, qui n'est qu'à 5%. Il ose contester la toute puissance de l'oligarchie en place. Il propose de taxer les milliardaires.

Certes, à l'aune de la "bien-pensance" française, tout cela peut sembler fort modéré. En êtes-vous sûr ? Dans les domaines que l'on vient de citer, y a-t-il une seule avancée tangible que l'on puisse attribuer à François Hollande ?

Au lieu de nous embarquer dans des combats idéologiques obsolètes, la gauche aurait pu commencer à taxer les bénéfices des multinationales : on a déjà dit que c'eût été facile. Si Hollande avait amorcé ce virage indispensable, la droite n'oserait pas le remettre en cause. Par contre, on ne peut pas compter sur ses ténors pour compenser cette lacune inexcusable. Fillon, Sarkozy, et même un peu Juppé, l'ont dit clairement : leur priorité sera le tapis rouge pour les  investisseurs, c'est-à-dire le grand capital.

Peut-on espérer qu'un Bernie français brandisse le drapeau du vrai populisme ? Pas celui de Donald Trump, qui n'est que de l'extrême droite rétrograde. Mais celui de Tsipras, en sachant que la France n'est pas la Grèce et que, ce qui peut sembler utopique là-bas, est accessible ici.

Marine Le Pen, ou un autre, va-t-elle, ou va-t-il, enfin comprendre qu'il y a là une carte maîtresse à jouer ?Bernie Sanders peut-il l'emporter ? Je crains que non. Mais, s'il était français, j'oserais espérer que oui. 

En vidéo sur le même thème :Trump et Sanders ont un point commun : leurs électeurs sont contre le système

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité