Plus d'un an après la mort de sa fille de 12 ans happée par un train, une mère de famille a reçu une facture de la société ferroviaire lui réclamant 19 000 euros.

Alors qu’elle faisait un selfie avec une amie sur le quai d’une gare en Belgique, une jeune fille est morte, happée par un train, l’année dernière. La société des chemins de fer belge (SNCB) vient d’envoyer une facture de 19 000 euros à sa mère. La raison ? Elle exige le remboursement des frais causés par l’accident. Sa mère n'en revient toujours pas...

A lire aussi - Il contracte la malaria et doit 87 000 euros au fisc

"Dans la lettre, il est dit que ma fille est mineure et que je suis responsable des dommages causés par l'accident", a expliqué Carla Nunez, la mère, au journal belge Het Laatste Niews. "Lorsque vous recevez une telle lettre, vous tombez de haut. Comment c'est possible ? Est-ce que ces gens ont eux-mêmes des enfants ? Sont-ils des monstres ?, a-t-elle questionné. Je le jure, je suis sur le point d'aller sonner chez Jo Cornu (le PDG de la SNCB) pour lui demander."

L'assurance familiale de la mère devrait prendre en charge la facture

Publicité
Mais cette lettre envoyée par la SNCB n’a pas seulement ému la mère. David Geerts, un député socialiste belge, s’est indigné de l’attitude adoptée par la société ferroviaire. "Les parents qui reçoivent de telles lettres ont perdu quelqu'un. C'est assez dur. N'en rajoutez pas en leur envoyant une facture, même si elle ne doit pas la payer elle-même. Faites preuves d'empathie plutôt", a-t-il conseillé.

La mère de la jeune fille décédée a par ailleurs indiqué que son assurance familiale devrait prendre en charge la facture.

En vidéo sur le même thème - Les violences sur les enfants en hausse de 43%