Critiquée sur son obésité et donc sa crédibilité, la nouvelle ministre de la Santé belge, Maggie De Block, demande à être jugée sur des actes et non sur son physique.

Alors que le nouveau gouvernement belge vient de prêter serment devant le roi, les premières polémiques entourant la composition celui-ci et la répartition des portefeuilles ministériels vont déjà bon-train. Mais il en est une, lancée samedi par le journaliste flamand Tom Van de Weghe, corespondant pour la VRT à Washington, qui a provoqué l'ire d'une partie de la population, rapporte Le Parisien.

À lire aussi - La Belgique se prépare à un gouvernement "kamikaze" de droite

Le correspondant flamand s’est interrogé sur la crédibilité de Maggie De Block, ancienne secrétaire d’État à l’Asile et l’Immigration et nouvellement nommée au poste de ministre le la Santé publique, qui semble souffrir de surpoids. "La Belgique a désormais une ministre de la Santé publique obèse. Qu’en est-il de sa crédibilité ?", a-t-il ainsi lancé sur Twitter.

La petite phrase a rapidement provoqué une vague de contestation pour soutenir Maggie De Block. Celle-ci récolte 74% d’avis favorables auprès de la population quant à sa capacité à tenir le ministère qui lui est échu. La ministre belge avait déjà expliqué en 2011 les raisons de son obésité, provoquée semble-t-il par un problème génétique.

"Je ne l'accepte pas"

La principale intéressée n’a par ailleurs pas attendu pour répondre au journaliste indélicat. "Dans les cinq ans qui sont devant nous, on aura l’opportunité de juger ce que je fais. Mais pas comme ça, pas de cette manière. Je ne l’accepte pas.", a-t-elle rétorqué ce lundi au micro de RTL.beLa ministre qui a été médecin durant 20 ans a dû répondre par la même occasion,  aux attaques à son encontre en tant que praticienne. "Un médecin est aussi une personne constituée de chair et de sang. Mes patients ne se réfèrent pas à mes mensurations, ils viennent plutôt pour la qualité de mes soins", a-t-elle tenu à préciser.

Publicité
Toujours selon Le Parisien, Maggie De Block a rappelé par l'intermédiaire du quotidien flamand Het Nieuwsblad, que ses collègues ne la jugeaient pas sur son aspect physique, mais la complimentaient plutôt sur la connaissance qu’elle a de ses dossiers. 

Vidéo sur le même thème - Charles Michel, le nouveau (et jeune) Premier ministre belge