Huit individus ont été arrêtés ce jeudi par les autorités tunisiennes. Ils sont suspectés d’être "en relation directe avec l’exécution" de l’attentat perpétré à Sousse (Tunisie) la semaine dernière.

C’est le ministre chargé de la Société civile, Kamel Jendoubi, qui a annoncé la nouvelle. Pas moins de huit personnes ont été interpellées ce jeudi par les autorités locales. Elles sont en effet accusées d’être en lien "direct" avec le tragique attentat qui a causé la mort de 38 touristes sur une plage de Sousse en Tunisie, vendredi dernier. Le ministre a également affirmé qu’une femme faisait partie des suspects, indique H24Info.

À lire aussi - Attentat en Tunisie : Que sait-on du tireur ?

Le ministre s’est exprimé ce jeudi lors de la première conférence de presse sur l’enquête relative à l’attaque la plus sanglante de l’histoire de la Tunisie. Kamel Jendoubi a ainsi déclaré que l’ensemble du réseau "derrière l’opération" revendiquée par Daech avait été "découvert", sans préciser s’il s’agissait uniquement des huit suspects arrêtés ou si d’autres individus avaient été identifiés sans être arrêtés.

1 377 agents supplémentaires déployés

Le militant des droits de l’homme a également rappelé qu’un plan de sécurité a été mis en place au lendemain de l’attentat perpétré par Seiffedine Rezgui sur de nombreux sites touristiques : "Il y a eu le déploiement de 1 377 agents sécuritaires armés supplémentaires dans les établissements hôteliers et sur les plages".

Une coopération entre la Tunisie et la Grande-Bretagne

Publicité
Enfin, le ministre a annoncé qu’une dizaine de policiers britanniques avaient pris part à l’enquête, "dans le cadre de la coopération sécuritaire entre la Tunisie et la Grande-Bretagne". Et pour cause : parmi les 38 victimes de la tuerie de Sousse, 30 d’entre elles étaient Britanniques.

À lire aussi - Attentat de Tunis : Qui sont les victimes ?

Vidéo sur le même thème- Attaque de Sousse : "Nous ne reviendrons plus jamais en Tunisie"