Quatre jours après le double attentat du marathon de Boston qui a fait trois morts et près de 180 blessés, les enquêteurs disposent d’un suspect. L’homme a été identifié grâce aux images d’une caméra de vidéosurveillance. Plus de détails.

Qui est-il ? Est-il lié au double attentat de Boston ? Les enquêteurs chargés de trouver le ou les auteurs des explosions meurtrières qui ont eu lieu lundi en marge du marathon de Boston, tiennent peut-être un début de piste. Grâce aux images de vidéosurveillance d’un magasin situé près du lieu du drame, ils sont en effet parvenus à repérer un homme à l’attitude quelque peu étrange et transportant un sac de sport foncé.

"Les enquêteurs ont l'image d'un suspect portant, et peut-être déposant un sac noir sur le lieu d'une des deux explosions" qui a fait 3 morts et près de 180 blessés lundi, a ainsi annoncé le Boston Globe avant de préciser que les images dont ils se sont servies offraient "vue claire de la zone".

Le suspect n’a pas été arrêtéMais alors que la chaîne d’informations américaine CNN a affirmé mercredi  que le suspect avait été arrêté, elle s’est ensuite rétractée. Le bureau du procureur, le FBI et la police de Boston ont, quant à eux, assuré qu’aucune interpellation n’avait eu lieu. Toujours d’après CNN, l’homme qui intrigue les enquêteurs était au téléphone au moment où il est passé dans le champ des caméras de vidéosurveillance. Un élément clé qui, grâce aux antennes relais, pourrait permettre à la police de l’identifier. "Nous cherchons à savoir qui elle est. Cette personne n'est pas en garde à vue et nous ne l'avons pas clairement identifiée", a déclaré une source judiciaire.Les autorités ont par ailleurs souligné que, dans la mesure où aucune revendication n’a été faite, toutes les hypothèses demeurent envisageables : terrorisme national ou international.

Publicité
Des bombes artisanalesAprès avoir demandé la coopération de la population, le FBI a rendu publiques une douzaine de photos d'éléments retrouvés sur les lieux de l’attentat. Les clichés montrent notamment des lambeaux d'un sac noir, un morceau de cocotte minute tordu par le souffle de l'explosion, un clou à tête et des billes métalliques. Ces dernières auraient été ajoutées aux bombes pour en maximiser l'impact. Un morceau de circuit électrique a par ailleurs été retrouvé. D’après les premiers éléments recueillis, les bombes ont été assemblées dans des cocottes-minute de 6 litres.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité