Au bord du fleuve Parana, en Argentine, des baigneurs ont été victimes d'une attaque de piranhas ce mercredi. Retour sur cette histoire qui s'est déroulée le jour Noël.

Tout droit sortie du scénario d'un film d'horreur de série B, une attaque de piranhas en Argentine a blessé près de soixante personnes. Cette scène s'est déroulée le 25 décembre dernier près de Rosario, ville d'un million d'habitants qui accueille le 2 janvier le départ du Dakar. Avec une température moyenne d'environ 33 degrés Celsius, les victimes profitaient des bordures du fleuve Parana pour se baigner lorsque les poissons ont attaqué. Parmi les blessés, une fillette agée de 7 ans a dû être amputée d'un doigt.

"Ils étaient très agressifs. Cela a commencé en fin de matinée. Les piranhas ont arraché des morceaux de chair à certaines personnes", a déclaré Gustavo Centurion, médecin urgentiste de Rosario dans des propos rapportés par Le Monde. Le banc de poissons était invisible car les eaux marrons du fleuve sont troubles en raison du débit.

une première depuis des années

Publicité
Ces piranhas, pygocentrus nattereri, sont les plus répandus d'Amérique du Sud. Ils mesurent entre 20 et 60 centimètres de longueur. "La palometa (nom local donné au piranha) est un poisson très vorace. Mais je n'ai jamais assisté à une attaque d'une telle amplitude", a affirmé Federico Corner, directeur du Système d'urgence sanitaire de Rosario, cité par le Figaro.  

Selon la presse locale, la dernière attaque de ce type à Rosario remonte aux années 1970.

Le pacu, ce poisson mangeur de testicules

Publicité