Le corps de la romancière Helen Bailey, portée disparue depuis avril dernier, a été retrouvé le 15 juillet à son domicile avec celui de son chien.

Sur le terrain de son manoir à Royston, dans le comté du Hertfordshire, à environ 66 kilomètres de Londres, Helen Bailey coulait les paisibles journées dans la campagne anglaise. Le 11 avril, partie pour une promenade avec son chien Boris, elle a disparu.

Les deux corps ont été retrouvés le 15 juillet dans la fosse septique de la demeure. D’après le site de la BBC, son compagnon, Ian Stewart, l’avait rencontrée à l’occasion d’une réunion entre personnes veuves. Il avait signalé sa disparition en avril. Il avait pourtant attiré l’attention des enquêteurs en retirant de grandes sommes et en voyageant comme si de rien n’était. La police l’a arrêté, il sera jugé pour meurtre.

 

L’idole des adolescents

La saga de Helen Bailey, Electra Brown, avait charmé la jeunesse britannique, mais elle vivait une époque sombre depuis la mort de son mari. Selon la BBC, c’était en avril 2011, aux Barbades : il s’était noyé sous ses yeux. Elle avait par conséquent créé un blog baptisé Planet Grief, où les internautes pouvaient partager leur deuil et trouver le réconfort.

Publicité
Cette année, aux alentours de l’anniversaire de cette mort tragique, Helen Bailey aurait laissé à Ian Stewart une note déclarant qu’elle avait besoin de temps pour elle-même. La police penche pour une autre hypothèse : son compagnon aurait tout orchestré pour mettre la main sur l’immense fortune de l’écrivaine.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité