Selon une enquête du quotidien The Guardian, le sommet mondial organisé par la star hollywoodienne à Londres en 2014 aurait coûté plus de 7 millions d’euros et n’aurait apporté aucune amélioration.

Depuis 2001, Angelina Jolie se voue corps et âme à la cause des réfugiés. Samedi, à l’occasion de la Journée Mondiale des réfugiés, l’ambassadrice de l’ONU s’est rendue dans un camp en Turquie, accueillant des milliers de Syriens ayant fui la guerre. Une visite qui a été ternie par une polémique lancée par le quotidien britannique The Guardian, au sujet du sommet qu’elle avait organisé, aux côtés de William Hague, en juin 2014 à Londres.

À lire aussi - Photo : Najat Vallaud-Belkacem a rencontré Angelina Jolie !

En effet, l’enquête a révélé que le budget de cet événement, destiné à lutter contre les violences sexuelles en zones de conflits, aurait dépassé les 7 millions d’euros. Une somme conséquente qui le paraît d’autant plus lorsqu’on sait qu’elle n’aurait apporté aucune amélioration sur le terrain. Les violences auraient en réalité redoublé, et les promesses n’auraient pas été tenues, comme le souligne La Parisienne.

Des dépenses 5 fois supérieures au budget réservé à la lutte

Pire encore, les 7,2 millions d’euros qui ont été engloutis pour l’organisation de ces quatre jours de sommet ont, semble-t-il, largement entamé le budget qu’alloue chaque année le Royaume-Uni à cette cause. Cette somme serait notamment cinq fois supérieure au budget initial réservé aux associations.

Publicité
Près de 1 700 délégués de 123 pays différents étaient présents. Parmi eux, plusieurs ministres des Affaires étrangères, des juristes, des colloques, des policiers… Pas moins de 417 000 euros ont été utilisés pour l’alimentation et 800 000 euros pour régler la facture des hôtels et des transports, "soit l’équivalent de l’aide totale promise à la République démocratique du Congo", comme le révèle nos confrères.

Vidéo sur le même thème - Angelina Jolie lutte contre les viols de guerre au Congo