Aujourd’hui a lieu à Munich, en Allemagne, le plus grand procès néonazi d’après-guerre. Le tribunal doit juger 10 meurtres, dont huit à caractère xénophobe.

Le plus grand procès néonazi d’après-guerre va s’ouvrir aujourd’hui en Allemagne. La principale coupable est Beate Zschäpe, 38 ans. Elle est accompagnée sur le banc des accusés par quatre autres personnes jugées pour complicité. Cinq juges devront déterminer le rôle qu’elle a joué dans les meurtres de 10 personnes, dont huit de nationalité ou d’origine turque. Elle serait aussi coupable d’une quinzaine de braquages de banques et de deux tentatives d’attentats contre des communautés étrangères. Lors de ce procès, 600 témoins sont attendus à la barre. Il devrait durer jusqu’en janvier 2014 mais les juges ont d’ores et déjà prévenu : le délai sera dépassé.

Qui est Beate Zschäpe ?Beate Zschäpe faisait parti du groupe Clandestinité national-socialiste (Nationalsozialistischer Untergrund- NSU) avec ses deux acolytes Uwe Böhnhardt (34 ans), et Uwe Mundlos (38 ans). Ce groupe nazi était soutenu par l’extrême droite et était très actif en ex-RDA. Les deux hommes se sont donné la mort à la suite d’un braquage raté. Ils ont avoué leurs crimes dans une vidéo retrouvée par la police. Beate Zschäpe s’est elle rendue le 8 novembre 2011 à la police allemande, en leur déclarant "je suis celle que vous cherchez." Depuis, elle n’a pas dit un mot.

Publicité
Un procès qui touche l’AllemagneAvec l’ouverture de ce procès, l’Allemagne fait ressurgir ses démons nazis du passé, qui l’ont traumatisée. Ce lundi matin dès 8 heures, de nombreux militants contre le racisme et la mouvance néonazie ont manifesté devant le tribunal. La chancelière allemande, Angela Merkel, a été interrogée par le quotidien turc "Hürriyet", elle leur a assuré "que l'Allemagne fera tout (...) pour condamner les criminels à la peine qu'ils méritent." Elle avait déjà l’année dernière exprimée toute "la honte" qu’elle ressentait "devant ces crimes." Des membres du Parlement turc sont attendus pour assister au procès.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité