L'octogénaire allemand est décédé dans son appartement de Schwabing à Munich. Cornelius Gurlitt était connu pour avoir abriter dans sa demeure 1 400 oeuvres d'art, dont certaines volées à des juifs par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

© AFP

Le fameux propriétaire du "trésor nazi" n'est plus. Cornelius Gurlitt, chez qui ont été retrouvées plus de 1 400 oeuvres d'art dont certaines volées à des juifs sous le IIIème Reich, est mort dans son appartement de Schwabing à Munich (Allemagne). C'est son porte-parole, Stephan Holzinger, un spécialiste de la communication de crise qui a annoncé ce mardi la nouvelle dans un communiqué, confirmant une information de l'agence de presse allemande DPA.

Le domicile du défunt rempli d'histoire

Fils d'un marchand d'art en lien avec le régime nazi, l'octogénaire s'était fait connaitre malgré lui en novembre dernier. Les autorités allemandes avaient en effet annoncé avoir découvert à son domicile, plus de 1.400 tableaux de maitres. Certains avaient été spoliés à des juifs par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Le porte-parole de Cornelius Gurlitt, Stephan Holzinger, avait indiqué que d'autres oeuvres avaient également été trouvées : "Il s'agit de plus de 60 pièces, parmi lesquelles des œuvres de Monet, Renoir ou Picasso". L'affaire avait relancé le débat sur la restitution des oeuvres dérobées aux juifs sous le IIIème Reich.

Publicité
Peu avant sa mort, Cornelius Gurlitt avait conclu un accord, fin avril, avec l'Etat allemand et l'Etat de Bavière pour restituer les peintures ayant fait l'objet de spoliations par les nazis, à leurs ayants droit. Ces oeuvres devaient cependant être identifiées dans un délai d'un an.

Vidéo : la justice allemande ordonne la restitution du "Trésor nazi"