La ville de Dachau souhaite transformer un camp de concentration en centre d’accueil pour les migrants. Certains dénoncent une décision de mauvais goût…

L’initiative peut paraître surprenante, voire de très mauvais goût. La ville de Dachau, dans le sud-est de l’Allemagne, a en effet proposé de loger des migrants dans un lieu tristement célèbre, l’ancien camp de concentration édifié par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

A lire aussi Accueil des migrants : pourquoi c'est un atout économique pour l’Allemagne

Comme l’indique Slate, la ville compte 45 000 habitants et accueille, pour l’heure, 350 réfugiés. Ceux-ci sont hébergés sur le "herb garden", situé en face du mémorial, une sorte de potager que cultivaient les juifs déportés pour nourrir la population allemande. "Pensez à comment nous sommes morts ici", gravée sur une pierre, rappelle que plus de 40 000 personnes sont mortes dans ce camp entre 1939 et 1945, souligne Le Point.

"J’avais surtout besoin d’un toit au-dessus de ma tête"

Selon Gabriel Hammermann, la directrice du camp de concentration de Dachau, "héberger les réfugiés dans un endroit qui symbolise la torture et la mort" n’est pas un geste très "accueillant". Mais le maire de la ville, Florian Hartmann, met en avant le "but social utile" car, selon lui, les réfugiés ne peuvent pas "avoir des appartements aux tarifs du marché", explique-t-il au Guardian.

Publicité
Le quotidien britannique relate à ce propos le témoignage d’un jeune afghan de 22 ans qui se contente malgré tout du lieu dont il ne connaît pas totalement l’histoire : "J’avais surtout besoin d’un toit au-dessus de ma tête.", explique-t-il.

Vidéo sur le même thème : Le portail de Dachau remplacé pour le 70ème anniversaire de la libération du camp