Alors que l’ancien président sud-africain Nelson Mandela est hospitalisé depuis quatre jours et que son état est jugé "préoccupant" par les médecins, la population du pays ne cache pas son inquiétude.

Ils attendent des nouvelles. Nelson Mandela s’apprêtait dimanche soir à passer sa troisième nuit à l’hôpital de Pretoria où il a été admis en fin de semaine dernière. A bientôt 95 ans, l’ancien président sud-africain souffre d’une infection pulmonaire récidivante. Son état de santé était jugé "préoccupant mais stable" par les médecins vendredi. Et alors que la présidence n’a donné aucune autre information concernant l’état du "Père de la Nation", la population nage en pleine inquiétude. Hospitalisé pour la quatrième fois depuis le mois de décembre à cause de problèmes pulmonaires, le héros de la lutte anti-apartheid fait ainsi actuellement l’objet de nombreuses prières.

"Il mérite de partir dans la dignité"Mais si la grande majorité des Sud-Africains ont bon espoir de voir Nelson Mandela se remettre sur pied rapidement, certains n’hésitent pas à envisager le pire, estimant que même les héros ont le droit de mourir un jour. "Il est temps de le laisser partir", a ainsi titré en Une le grand journal Sunday Times au-dessus d'une photo d'archives d'un Mandela souriant et saluant de la main, comme pour un au revoir. "Sa famille doit le laisser maintenant, de façon à ce que Dieu puisse faire à sa façon", a quant à lui estimé dans les colonnes du Sunday Time Andrew Mlangeni, un ami de longue date de Nelson Mandela. Et d’ajouter : "Ils doivent le libérer, spirituellement, et s'en remettre à leur foi en Dieu (...) Nous dirons merci, Dieu, de nous avoir donné cet homme, et nous le laisserons partir (…)Il mérite de partir dans la dignité".

Publicité
Mandela était apparu très affaibli sur les dernières images de lui qui ont filtré fin avril. A l'occasion d'une visite à son domicile des plus hauts dirigeants du pays, l’ancien chef d’Etat était en effet assis sur un fauteuil, les jambes cachées par une couverture et l’air impassible malgré les plaisanteries de ses visiteurs d’alors. En mars dernier, des proches avaient par ailleurs laissé entendre qu'il commençait à perdre la mémoire.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité