La libération surprise de deux Français enlevés en Afghanistan en début d'année vient d'être révélée. Le gouvernement et les familles avaient choisi le silence pour augmenter les chances de libération des otages.

La chose était tenue soigneusement secrète depuis plusieurs mois. Deux Français, un ancien humanitaire passionné de photographie et un salarié de l'ONG Acted, avaient été capturés en Afghanistan début 2013 et viennent de recouvrer la liberté. Les deux enlèvements, survenus il y a respectivement quatre et deux mois, n'étaient pas liés entre eux, bien que les deux libérations soient survenues à moins de 24 heures d'intervalle.

Il a échappé à ses ravisseursPierre Borghi, 29 ans, ancien employé de l'ONG française Solidarités International, était revenu à Kaboul en novembre 2012 pour réaliser un projet photographique. Aucune information sur le lieu, les ravisseurs et les conditions de détention n'ont filtré. Selon Shoaib Sharifi, le directeur de la force de protection publique afghane, il aurait échappé à ses ravisseurs, rapporte Le Monde.

Publicité
Enlevé en plein KaboulLe second Français, Charles, 30 ans, était directeur financier pour Acted. Il avait été enlevé le 27 janvier alors qu'il se rendait en 4x4 sur son lieu de travail. Le rapt avait créé un électrochoc au sein de la communauté française de Kaboul car il s'était déroulé dans un quartier tranquille de la capitale, où travaillent beaucoup d'étrangers. Les conditions de sa libération restent également inconnues. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :