Scotland Yard, l'équivalent britannique du 36, quai des Orfèvres, a annoncé ce dimanche la publication prochaine de portraits-robots d’hommes que la police soupçonne d’avoir enlevé Madeleine Mc Cann en mai 2007, plus connue sous le nom de Maddie. L’Allemagne et les Pays-Bas sont aussi concernés par cette diffusion.

© CC /swipe.com

Sept ans après la disparition de la petite Maddie, Scotland Yard veut redonner un nouveau souffle à l’enquête. La police britannique a annoncé ce dimanche la diffusion de portraits-robots d’individus que la police souhaite interroger. Leur publication aura lieu ce lundi soir dans l’émission de la BBC "Crimewatch" qui sera totalement consacrée à l’affaire de la petite Maddie. Selon Scotland Yard, le but de cette diffusion est "d’essayer d’identifier ces personnes pour éliminer des innocents ou établir s’ils peuvent être liés de près comme de loin" à la disparition de la fillette. Ces portraits-robots seront aussi publiés aux Pays-Bas et en Allemagne, dans l’émission "Aktenzeichen" de la chaîne publique allemande ZDF.Sur la BBC, une reconstitution des événements de 25 minutes sera également diffusée ainsi qu’une interview en direct des parents de Maddie, Kate et Gerry Mc Cann. "Ce qu'on a pensé faire dès le début était de reprendre tout à zéro", a expliqué le détective en chef de l'affaire, Andy Redwood.

442 personnes interrogées en deux ans

Publicité
Après le classement de l’affaire en 2008 par la police portugaise, Scotland Yard a décidé de reprendre l’affaire en main. Le travail établi jusqu'à présent par la police britannique "a considérablement modifié la version des faits connue du grand public", a affirmé Andy Redwood. Des milliers de relevés téléphoniques de personnes qui étaient à proximité de Maddie ont effet été épluchés par les enquêteurs. Au total, 442 personnes ont été interrogées lors des deux dernières années et 41 suspects potentiels ont été identifiés.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité