L’un des actionnaires de la compagnie aérienne russe Aeroflot a proposé son fils de quinze mois au conseil d’administration. Une blague censée dénoncer la manière dont sont gouvernées nombre de sociétés publiques dans ce pays.

Une proposition pour le moins surprenante. Alexandre Lebedev, un milliardaire russe actionnaire de la compagnie nationale de son pays a récemment proposé l’entrée de son bébé de quinze mois au conseil d’administration de la société. Reconnaissant aussitôt que c’était "une blague", il  a ensuite expliqué que cette boutade visait à dénoncer la gouvernance des sociétés publiques en Russie. "La morale de cette blague est la suivante : si les conseils d’administration des sociétés publiques n’ont pas de réel pouvoir, à quoi bon y nommer des adultes", a-t-il en effet écrit sur son compte Twitter.

Publicité
14 candidats potentiels pour 11 placesDétenue à 51% par l’Etat russe et membre de l’alliance SkyTeam avec Air France-KLM, Aeroflot a publié mardi soir la liste de 14 candidats retenus pour le conseil d’administration de la compagnie. Ces candidats potentiels seront ensuite soumis aux actionnaires en juin, qui en éliront 11. Le nom du fils d’Alexandre Lebedev, Ego Alexandrovitch Lebedev, figure sur la liste des 14 noms. Fort de son initiative, le magnat de la banque et des médias connu pour ses critiques du Kremlin a par ailleurs indiqué au site d’information Gazeta.ru qu’il détenait désormais 5% d’Aeroflot, contre 15% en 2011. Par conséquent, il y a peu de chance que sa blague aille jusqu’au bout. La plupart des postes devraient en effet être remportés par les candidats ayant reçu le soutien du pouvoir et de la compagnie aérienne. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité