L'Etat grec envisagerait d'expulser les habitants des îles de moins de 150 personnes, et de les revendre, afin de réduire les dépenses publiques... Tous les détails avec Planet.fr.

C'est l'information qui enflamme la presse grecque depuis ce week-end. Le gouvernement grec se serait vu proposer par des émissaires de l'Union européenne et des membres du FMI (Fonds monétaire international) de "déplacer les habitants des îles comptant moins de 150 habitants vers des lieux plus accessibles".

Le but de l'opération ? Ces îles auraient un coût de fonctionnement "trop élevé pour l'Etat" selon Kostas Mousouroulis, ministre des Affaires maritimes grec, qui a rendue cette proposition publique. En effet, pas moins de 20 petites îles sont le lieu de vie de moins de 150 habitants.

La Grèce, premier producteur d'or en 2016 ?Le scandale créé par ces propos a obligé le ministre a revenir sur ses paroles, expliquant que ce n'était là qu'une plaisanterie. Démenti immédiatement suivi par celui du gouvernement. Et pourtant, beaucoup d'experts pensent qu'il ne s'agissait pas d'une simple bourde, et que le but serait petit à petit que l'idée entre dans la tête des Grecs.

Stathis Kouvelakis, maître de conférence au King's College de Londres explique qu'"on peut certainement comparer cela à l'évacuation de populations rurales d'Inde, de Chine ou du brésil qui sont dépossédées de leurs terres au profit de l'agrobusiness, des complexes touristiques ou d'industries".

Publicité
Il poursuit en affirmant que "la vente d'îles inhabitées ne vise pas simplement à économiser les dépenses engendrées par le maintien sur place des communautés iliennes". En effet, les eaux qui entourent la Grèce attirent de plus en plus. La raison ? En 2016, le pays pourrait bien être le premier producteur d'or d'Europe...

© Frenchinspiration / Wikimédia Commons

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité