Acheminé en France, que devient l’avion de Mouammar Kadhafi ?

Après la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, l’avion personnel du dictateur Libyen s’est retrouvé stationné à Perpignan. Mais qu’est-il devenu ? 

Avion cherche maison. Après la chute du régime de Mouammar Kadhafi, capturé et tué en février 2011, l’Airbus A340 du dictateur a été acheminé en France. Retrouvé par des rebelles libyens et endommagé par plusieurs tirs, le luxueux avion fait l’objet d’un contrat de maintenance signé avec Air France. C’est un sous-traitant de la compagnie aérienne, EAS Services, qui a été chargé d’effectuer les réparations à l’aéroport de Perpignan.

Depuis, l’appareil n’aurait pas bougé d’un poil. "A ma connaissance, l’avion est toujours immobilisé sur place", a indiqué à Planet Me Rémi Barousse, avocat français de la société koweïtienne Al-Kharafi. Celle-ci s’était engagée dans une bataille juridique pour se saisir de l’A340, suite au non-respect d’un contrat signé avec le régime de Kadhafi datant de 2006.

A lire aussi : L’avion de Kadhafi stationne depuis un an à Perpignan

"L’avion sera difficile à vendre"

En 2013, un tribunal arbitral international a condamné la Libye à verser 937 millions d’euros d’indemnisation à la société Al-Kharafi, qui souhaitait également récupérer l'A340. Néanmoins, l’entité gouvernementale libyenne (l'Executive authority for special flights (EASF)) en charge de l’avion s'est opposée à la saisie de l'appareil stationné en France. Le Tribunal de grande instance de Perpignan a finalement donné raison à l'Etat libyen en 2016, estimant qu'il s’agissait d’un bien de souveraineté lui revenant de droit et non à Al-Kharafi. Seulement voilà, que faire de l'imposant Airbus errant actuellement sur le tarmac perpignanais ?

Comme le souligne Rémi Barousse, "L’avion est destiné à être venu aux enchères". "Aujourd’hui, Air France a une créance sur l’appareil, mais il est vieillissant. Par conséquent, il sera difficile de le vendre" ajoute l'avocat. De plus, ce dernier explique qu'il est compliqué de faire une estimation : "Le prix est délicat à estimer. C’est un quadriréacteur très dépensier en carburant, ce qui peut s'avérer rédhibitoire pour les acheteurs." Selon l'Indépendant, le prix de l'appareil serait évalué à 25 millions d'euros.

Vidéo sur le même thème : Un avion libyen détourné sur l‘île de Malte

Outbrain
Publié par Jean Legeard le Friday 10 November 2017, 16h46