Un père de famille s’est vu menacé par l’opérateur Virgin Mobile de poursuites judiciaires pour ne pas avoir payé l’abonnement de son fils décédé depuis janvier. Plus de détails.

Michel Sayer a reçu de nombreuses pressions de la part de l’opérateur Virgin Mobil pour payer les mensualités de l’abonnement de son fils. Le problème de ce père de famille est que son fils de 16 ans est décédé en janvier dernier. Aussitôt après le décès de son fils, il a demandé la résiliation de l'abonnement de ce dernier. L’opérateur mobile n’a rien voulu savoir. "Mon fils Valentin est mort le 2 janvier à l'hôpital de Nancy. Je suis certes le titulaire de son contrat de téléphone portable, puisqu'il était mineur, mais il est bien spécifié sur ce contrat qu'il était l'utilisateur de la ligne", a-t-il déclaré.

Des menaces de poursuitesLe père de famille a multiplié les appels au service clients, expliquant la situation mais en vain. Des messages sont envoyés sur le portable de son fils défunt, rappelant qu’il faut payer la facture de 18.99€. L’opérateur en est même arrivé à menacer le père de poursuites judiciaires pour factures impayées. "J'ai beau leur expliquer que Valentin était mineur, je suis face à un mur. Et on reçoit des messages sur l'ancien téléphone de Valentin, pour demander qu'on paie: quand le téléphone de mon fils mort sonne, ça fait bizarre...", a affirmé le père endeuillé.

Publicité
Michel Sayer a par ailleurs déploré le manque de compréhension de la part des services clients de l’opérateur : "On commence à peine à faire notre deuil et cette histoire nous pourrit la vie...". L’opérateur s'est, quant à lui, excusé ce lundi de cette "une erreur humaine" et a indiqué avoir "résilié immédiatement la ligne". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité