Incroyables mais vrais ! Planet.fr revient sur les faits insolites qui ont marqué cette semaine.

Une septuagénaire disparaît des toilettes dans la Drôme pour réapparaitre à Lyon

Plus de peur que de mal. Un couple de Belges en voyage en France décide de faire une pause à la station de Portes-lès-Valence (Drôme). La femme de 70 ans profite de l’arrêt pour se rendre aux toilettes. Inquiet de ne pas la voir revenir, son mari se lance à sa recherche avec le personnel de la station, nous explique France Bleu Drôme-Ardèche. Ne parvenant pas à la retrouver, trois patrouilles de gendarmerie ont été dépêchées sur place pour participer aux recherches. Trois heures plus tard, la vieille dame sera retrouvée… à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, 150 km plus loin.En sortant des toilettes, l’épouse belge s’est trouvée désorientée et a apparemment paniqué. Elle est alors montée dans le premier car venu. Un fois arrivée à Lyon, elle a été prise en charge par la brigade des transports.

Elle cache 1,7 kg de cocaïne dans ses implants mammaires

Une vénézuélienne de 43 ans s’est récemment fait arrêter à Madrid avec 1,7 kg de cocaïne cachée… dans ses implants mammaires ! Alertés par le comportement de la touriste sud-américaine, des agents antidrogue espagnols ont décidé de la fouiller au corps. C’est alors que ces derniers ont découverts des "irrégularités et des malformations dans les deux seins", a rapporté la police dans un communiqué. La suspecte a rapidement avoué et a été transportée à l’hôpital où ses "prothèses" ont été retirées. Si cette méthode parait extrême et inédite, Métronews rappelle qu’une Panaméenne avait été arrêtée à Barcelone en 2012 alors qu’elle transportait 1,4 kg de drogue dans sa poitrine.

Suisse : un maire suspendu pour avoir pris des selfies nus

Le maire Geri Müller aurait-il pris des selfies nus dans son bureau de Baden (Suisse) ? Si la lumière n’est pas encore faite sur cette affaire, le conseil municipal de la ville a décidé de démettre provisoirement l’édile de ses fonctions le temps de "clarifier la situation". C’est le journal Schweiz am Sonntag qui a révélé l’affaire, accusant le maire d’avoir envoyé des selfies nu, pris dans son bureau durant ses heures de travail. L’avocat de Geri Müller a expliqué à la presse suisse que la femme avec qui l’édile était en contact lui aurait fait du chantage. Celle-ci "l'aurait mis sous pression et aurait menacé de divulguer l'affaire aux médias et à des tierces personnes", détaille l’AFP. La jeune femme a été interpellée ce dimanche par la police. Selon le maire, qui est aussi député vert, c’est lui-même qui a demandé l’intervention car cette dernière menaçait de se suicider.

Prison ferme pour une femme qui a appelé la gendarmerie 637 fois en deux jours

Une jeune femme de 24 ans a été condamnée ce mardi par le tribunal correctionnel de Bourges à six mois de prison dont trois avec sursis et une mise à l’épreuve. Il lui était reproché d’avoir appelé les gendarmes 637 fois en... deux jours. Soit 13 appels par heure ! La jeune accro au téléphone n’en était pas à son coup d’essai. En effet, son casier judiciaire affiche déjà onze condamnations pour des faits similaires. Des"troubles graves de la personnalité", des "troubles anxieux et dépressifs" et une "altération du discernement" avaient été diagnostiqués au cours des affaires précédentes. Toutefois, la jeune femme refuse de se faire hospitaliser.

Aude : leurs voisins murent les ouvertures de leur maison pour supprimer le vis-à-vis

Voilà une méthode bien particulière pour régler ses conflits de voisinage. Installés dans un petit village de l’Aude, monsieur et madame Dyson, un couple de septuagénaire anglais, a retrouvé un mur devant leur maison (voir la vidéo ci-dessous). Ce mur est l'oeuvre de leurs voisins, également anglais, qui se sont installés dans le village quelques mois après les Dyson, en 2005. Le fait que la maison de ces derniers donne directement sur leur cour les agaçait particulièrement. Ils ont alors tentés à plusieurs reprises d’obstruer l’entrée avec un camion ou encore en clouant les volets. Mais cette fois-ci, ils sont allés plus loin : alors que le couple faisait ses courses, les voisins ont carrément érigé un mur devant la porte. Depuis, un comité de soutien aux Dyson a été créé dans le village. Le mur a été démonté par les villageois après qu’un huissier a constaté la situation.

Méthode radicale pour que vos enfants arrêtent de jouer à des jeux de guerre

Publicité
Un père de famille suédois a trouvé une méthode radicale pour que ses enfants cessent de jouer au jeu de guerre Call of Duty. Il a tout simplement emmené ses deux garçons âgés respectivement de 10 et 11 ans au Proche-Orient pour leur montrer les ravages causés par une "vraie guerre". La famille s’est rendue en Israël puis dans les territoires occupés palestiniens où elle a visité un camp de réfugiés, rapporte Europe 1. "On a aussi été dans une clinique où le médecin nous a raconté qu'il traitait trois enfants paralysés parce qu'ils avaient reçu des balles sur leur colonne vertébrale", a raconté le père de famille. Outre la volonté de montrer à ses enfants ce qu’est réellement une guerre et la misère qu’elle cause, il voulait également "dénoncer les liens entre l'industrie du jeu vidéo et celle de l'armement", précise la radio. En effet, à chaque vente de jeu, l’industrie de l’armement gagne de l’argent car les armes sont inspirées d’armes réelles.

 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité