A Seattle, une petite fille de huit ans reçoit régulièrement des "cadeaux" de la part des oiseaux qu’elle nourrit.

Comme le rapporte BBC News, Gabi Mann, une fillette de huit ans, a une relation particulière avec les oiseaux. Elle les nourrit et en échange, ils lui offrent des "cadeaux". La petite fille garde précieusement tous les présents qu’elle reçoit des corneilles. Dans la boîte où elle les conserve, on trouve de tout, des morceaux d’ampoules cassées, des bouts de verre, des boutons ou encore une boule en métal et des trombones. Chaque objet est un cadeau: "c’est pour me montrer à quel point ils m’aiment", estime la petite fille.

La fillette qui murmure à l'oreille des oiseaux

Elle avait quatre ans quand sa relation avec les corneilles du quartier a commencé. Elle avait fait tomber accidentellement un nugget de poulet que les oiseaux ont récupéré. Ils se sont alors mis à observer la fillette dans l’espoir d’obtenir un autre morceau. En grandissant, elle s’est mise à partager son déjeuner avec eux sur le chemin de l’arrêt de bus. Elle sera rapidement suivie par son frère. La mère de Gabi ne savait pas que les oiseaux mangeaient une partie du déjeuner de sa fille, mais elle est ravie que ses enfants se soucient des animaux et ont le sens du partage. En 2013, la mère et la fille ont commencé à donner quotidiennement de la nourriture aux oiseaux. C’est à ce moment-là que les premiers cadeaux sont apparus. Tous les matins, elles remplissent l’abreuvoir d’eau des oiseaux dans le jardin et leur versent des cacahuètes. Les corneilles, posées sur le câble téléphonique, semblent les attendre.

Lire aussi - Un mystérieux hibou sème la terreur dans une ville des Pays-Bas

 "Si vous voulez créer des liens avec des oiseaux, il faut être constant dans la façon de les nourrir", conseille John Marzluff, professeur à l’université de Washington, interrogé par la BBC. Le scientifique a fait une étude sur les corneilles et les personnes qui les nourrissent et a conclu qu'une relation particulière semble se créer entre ces oiseaux et les humains. Ils comprennent les signaux des uns et des autres.

Publicité
Lisa, la mère de Gabi, prend régulièrement les oiseaux en photo. Un jour, alors qu'elle photographiait les corneilles, elle a perdu le cache protecteur de son appareil photo dans une allée proche de sa maison. Elle l'a alors retrouvé plus tard sur le bord de l'abreuvoir à oiseaux, elle est convaincue qu'un des volatiles lui a rapporté.

Vidéo sur le même thème : Un oiseau comme animal de compagnie