Envie d’essayer autre chose ? Les croisières libertines permettent de voguer en direction du cap amour, toutes voiles dehors…

©Celebrity Century

Célibataire "accompagné", divorcé ou couples traditionnels à l’affût d’un nouveau départ : les croisières libertines sont organisées aux quatre coins de la planète par des opérateurs spécialisés et ouvertes à tous les publics, exception faite des "dragueurs solitaires".

Selon les goûts des vacanciers, elles permettent de voguer en petit comité sur des voiliers de type catamaran avec une dizaine de participants à bord (environ 150 €/personne/jour en haute saison), ou sur des yachts accueillant plusieurs milliers d’échangistes (à partir de 1000 euros/semaine).

Comme dans le cas d’une croisière classique, différents niveaux de confort sont disponibles. Par exemple, de la cabine intérieure à 2 lits jumeaux  (convertibles en grand lit, évidemment) avec salle de bain privée… à la cabine "deluxe" avec vue sur mer, concierge et balcon, sur le "Celebrity Century" un navire où 2 croisières libertines ont été organisées en 2014 (cf. photo). Certaines cabines sont parfois équipées de douches communes, afin d’inciter les croisiéristes à batifoler sous une eau à bonne température.A bord, toutes les sensibilités sont admises : nudistes, voyeurs, exhibitionnistes, échangistes, "mélangistes", etc. Facultatifs, les ébats sont facilités par les activités de bord qui, outre la baignade, comptent des "speed datings", des spectacles, activités de danses et autres animations.

La plupart des destinations concernent des pays chauds. Parmi les grands classiques, on trouve les Antilles, les Caraïbes (départ à partir de la Floride) et le cabotinage le long des côtes grecques. Plus exotique, le Brésil est aussi au programme avec départ de Rio de Janeiro et escales en Uruguay, Argentine… L’Amazonie est également de la partie avec une croisière libertine en « love boat » (Amazon River Cruise) programmée pour février 2015.

Publicité
Et, si vous n’avez pas le pied marin, tout n’est pas perdu : existent aussi des hôtels libertins. Du Cap d’Agde à la Jamaïque, ils permettent de passer une semaine de vacances licencieuse à quai et dans une fourchette de prix allant de 400 à près de 2000 euros la semaine selon la qualité de literie réservée…

Vidéo sur le même thème : Les croisières, un business florissant !

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité