Il pourrait s'agir d’un poisson-loup qui aurait muté après la catastrophe nucléaire de Fukushima de mars 2011.

Un effrayant spécimen. Un étrange poisson a été pêché à seulement quelques kilomètres de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, au Japon. Celui-ci possède une énorme tête, un regard noir digne d’un film d’horreur et un long corps d'une couleur grisâtre. Son pêcheur Hiraka Hiroshi se veut rassurant et a affirmé qu’il ne s’agissait que d’un poisson-loup via un message publié sur son compte Twitter.

 

Egalement appelé anarhichadidae, ce poisson est assez courant dans les eaux du Pacifique. Vivant dans les profondeurs, il est rarement observable à la surface ou aussi près des régions côtières.

Il pourrait s’agir d’une mutation liée à la catastrophe nucléaire de Fukushima

Toutefois, un poisson-loup ne mesure d’ordinaire pas plus d’un mètre, or celui-ci fait presque deux mètres de long. D’après plusieurs internautes, il pourrait s’agir d’une mutation liée à la catastrophe nucléaire de Fukushima qui a eu lieu en mars 2011 à la suite d’un séisme et d’un tsunami. Les conséquences écologiques n’ont cependant pas été évaluées précisément et il est actuellement difficile de l’affirmer.

Publicité
En mai dernier, des marguerites mutantes avaient également été aperçues près du site. L’accident nucléaire avait été une nouvelle fois évoqué pour expliquer l’anomalie des fleurs possédant un cœur dédoublé.

En vidéo sur le même thème - Fukushima : un robot entre pour la première fois dans l'un des réacteurs 

mots-clés : Loup
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité