Le week-end dernier, dans la ville de New-York, un homme a subitement trouvé la mort alors qu’il se rendait lui-même à l’enterrement de son épouse. Une question se pose alors : ironie funeste ou une amour inconditionnel ?

Au début du mois, la courageuse Gwen Hendrickson a succombé aux suites d’une longue maladie. Atteinte depuis un certain temps de la maladie de Parkinson, elle a fini par laisser seul son mari, Norman Hendrickson. La fin d'une belle histoire pour cet ancien postier à la retraite, puisque  le couple venait de célébrer ses 66 ans de mariage. L’homme éploré s’est alors rendu à l'enterrement de sa bien-aimée à bord d'une grande limousine, mais avant même d’arriver sur les lieux de la cérémonie, ce vieil homme de 94 ans a perdu la vie. Un tragique accident pour la famille, déjà gravement endeuillée, qui s'est donc vu enterrer non pas une mais deux personnes.  

Publicité
Une famille pleine d’humour Le couple avait une fille, Merrilyne Hendrickson. C’est elle qui a rendu l’histoire publique ce jeudi. Etonnamment, on peut dire que, malgré la tragédie, la jeune femme n’en a pas perdu son sens de la dérision puisque c’est non sans uns certaine dose d’humour noir qu’elle a affiché dans le funérarium : " Surprise, surprise, c’est un doublé : Norman et Gwen Hendrickson, 16 février 2013 ». L'anecdote revêt il est vrai une teinte très Shakespearienne: Norman et Gwen Hendrickson pourraient être les nouveaux Roméo et Juliette des temps modernes.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :