Incroyables mais vrais ! Planet.fr revient sur les faits insolites qui ont marqué cette semaine.

©Capture d'écran Twitter (@NBC News)

Un Chinois survit après avoir reçu un couteau tombé du ciel sur le crâne

Marcher dans la rue n’est plus sûr de nos jours. Un Chinois de 57 ans qui se baladait dans la ville de Guangyuan a eu la malchance de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. Xia Yunzhi a en effet reçu un couteau tombé du huitième étage d’un immeuble sur la tête, rapporte The Telegraph. Si la lame s’est fichée dans sa tête, l’homme ne s’est d’abord rendu compte de rien. C’est un buraliste qui lui a ensuite fait remarquer qu’il avait un ustensile de cuisine enfoncé dans le crâne. Pris de malaise après qu'il a été prévenu, il a été conduit à l’hôpital. Si l’homme n’est pas encore hors de danger, la lame d’environ 12 cm a pu être retirée de sa tête. Le propriétaire du couteau a expliqué avoir laissé son outil dans un pot de fleur sur le balcon sans penser qu'il pourrait tomber.

Des policiers découvrent une culture de cannabis dans une maison après y avoir été invités par le locataire

"Ta gentillesse te perdra". Un homme a été condamné à de la prison avec sursis jeudi dernier pour avoir été… trop accueillant. En effet, l’homme a proposé à des policiers qui étaient sous la pluie de s’abriter chez lui. Selon l’information révélée par la Voix du Nord, le bon samaritain avait simplement dû oublier qu’il cultivait du cannabis dans son logement. Et de manière plutôt intensive !Les policiers, aux nez aguerris, ont tout de suite réalisé que leur hôte ne fumait pas que du tabac. Après une rapide inspection, ils ont découvert de nombreux pieds de cannabis, une balance électronique et de l’argent liquide. L’individu avait également installé une partie de ses plants sous une toile et installé un mis et bricolé un système d’irrigation et de chauffage.Le "jardinier" a expliqué lors de son procès qu’il "en avait marre d’aller dans les quartiers et de donner de l'argent aux dealers". Il a en outre reconnu cultiver et vendre une partie de sa production.

A lire aussi : les cambrioleurs rapportent leur butin sur le lieu du vol mais oublient leurs téléphones portables

Russie : une fille de 3 ans survit 11 jours dans la taïga

Une petite fille russe de trois ans et demi a survécu miraculeusement onze jours dans la taïga sibérienne. Celle-ci avait disparu le 29 juillet dernier alors qu’elle jouait avec son chiot dans la forêt, près de son village. La mère qui pensait que sa fille était avec son père, n’a donné l’alerte que quatre jours plus tard.C’est grâce au jeune chien que l’enfant a pu être retrouvée. Celui-ci est retourné à la maison des parents et a ensuite conduit les secours auprès de la petite fille.Retrouvée le visage émaciée et le corps couvert de piqûres de moustiques, l’enfant aurait mangé des baies et bu de l’eau d’une rivière pour survivre.

La taïga sibérienne est infestée de loups et d’ours. De plus, la température descend au dessous de zéro degré durant la nuit. La fillette se trouve actuellement en soins intensifs mais sa vie n'est pas en danger.Une enquête a été ouverte par les autorités russes pour déterminer la responsabilité des parents, indique le Siberian Times.

A lire aussi : quand l’architecte d’un hôtel place les toilettes devant une baie vitrée

Vitrolles : trois jeunes contrôlent des véhicules déguisés en policiers

Publicité
Trois jeunes âgés de 17 à 19 ans se sont amusés à se faire passer pour des policiers de la brigade anti-criminalité, samedi soir, à Vitrolles (Bouches-du-Rhône). C’est une automobiliste de 23 ans qui a alerté les (vrais) policiers de la ville, relate La Provence. Cette dernière venait en effet de se faire contrôler par les jeunes gens. Les faux brigadiers étaient en possession d’une arme de poing factice, de cartes professionnelles et d’une voiture banalisée équipée d’un gyrophare. Ils l'avaient arrêtée et contrôlé le permis de conduire de la jeune conductrice. Leur manque de professionalisme avait toutefois éveillé les soupçons de cette dernière.

Les autorités ont interpellé les trois hommes qui ont évoqué "un jeu stupide". Placés en garde à vue puis relâchés, ils pourraient être jugés pour "usage de fausse qualité".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :