Depuis le 24 janvier dernier, un bateau fantôme russe dérive dans l'Atlantique nord sans que personne ne fasse quoi que ce soit pour l'arrêter... Problème : il risquerait bien de finir par s'échouer sur une côte européenne. Tous les détails avec Planet.fr.

Le 23 janvier dernier, l'ancien bateau de croisière russe Lyubov Orlova, construit en 1976, est parti de l'île de Terre-Neuve, au Canada, tiré par un remorqueur censé l'ammener en République Dominicaine pour être démonté...

Mais tout ne s'est pas passé comme prévu... En effet, le câble reliant le paquebot au remorqueur a lâché dès le lendemain. En mauvais état lui aussi, le remorqueur a dû rentrer au port et le Lyubov Orlova s'est retrouvé seul en mer, sans commandant ni passagers. Le Canada ne s'est pas inquiété de la situation, reconnaissant même ne pas savoir où se situait le paquebot...

Une zone au trafic maritime denseCelui-ci est rapidement arrivé dans les eaux internationales, sans signalement pour les autres bateaux. Malheureusement, comme le signale l'association écologiste Robin des bois. D'ailleurs, l'association craint un accident "dans une zone où la densité du trafic maritime est forte", et souhaite qu'une "force internationale d'assistance et de sauvetage" soit établie pour le récupérer.

Si des passagers avaient été présents à bord, les choses auraient été totalement différentes, puisque la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (Solas) aurait pu être appliquée. Il n'existe pas de règles pour un bateau vide.

Un bateau "vraiment bien pourri"A priori donc, le paquebot va continuer son périple jusqu'à ce qu'il rentre dans des eaux territoriales ou dans la zone économique exclusive d'un Etat. Si l'Etat en question a la possibilité de le faire, il pourra alors intervenir en application de la convention des Nations unies sur le droit de la mer.

La question reste encore de savoir où le bateau va-t-il être conduit par le courant ? Christophe Maisondieu, chercheur à l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer, précise à Sud Ouest que "ce serait très compliqué de prévoir sa dérive, car on n'a pas d'outils très précis à disposition".

Publicité
Il ajoute que "comme il est vide, il doit flotter relativement haut et avoir un peu moins de prise au courant". Selon lui, ce bateau qu'il a vu il y a un an à Terre-Neuve et qui avait l'air "vraiment bien pourri" semblerait plutôt se diriger vers l'Irlande. Mais, s'il ne créé par d'accident d'ici là, on ne sait pas dans combien de temps il y sera...

© DIETMAR HASENPUSCH / DPA / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité