Alors que le remaniement ministériel agite actuellement la classe politique, un Amiénois venant de changer de portable a eu une drôle de surprise : l'ancienne ligne téléphonique d'un ministre démissionnaire lui a été attribuée.

Avant même qu'Aurélie Filippetti n'annonce sa démission ce lundi, un Amiénois était en premières loges du remaniement ministériel qui agite la France. Non pas qu'il soit dans la confidence ni dans les petits papiers de l'Etat, l'habitant de Flesselles (Sommes) a simplement hérité... de l'ancien numéro de portable de l'ex-ministre de la Culture, a révélé le Courrier Picard.

Lui qui voulait simplement changer de portable a en prime reçu un "cadeau empoisonné". Le numéro de la ligne téléphonique d'Aurélie Filippetti lui ayant été attribué, son mobile n'aura jamais autant sonné de sa vie. "Ça a commencé hier soir (dimanche soir, ndlr) avec une invitation pour un anniversaire. Ensuite j’ai reçu plusieurs textos qui s’adressaient à une certaine Aurélie !", a-t-il expliqué dans les colonnes du quotidien.

Publicité
Des invitations et des félicitationsDepuis lundi, ce sont de nombreux messages de soutien et de félicitations, adressés à Aurélie Filippetti, qui arrivent en grande pompe sur le portable de l'homme. Et ce, sans compter les toutes aussi nombreuses demandes d'interview des journalistes. "J’ai reçu des SMS de Marc-Olivier Fogiel et de Laurence Ferrari", a détaillé l'Amiénois au Courrier Picard confiant par ailleurs que, dans les émetteurs, ne se cachaient ni François Hollande ni Manuel Valls.

Vidéo sur le même thème : Un Amiénois hérite du numéro de portable d'Aurélie Filippetti

En imagesGouvernement Valls II : qui en sera, qui n’en sera pas ?

Arnaud Montebourg remplacé par Michel Sapin ou Louis Gallois ?

C’est par lui que la crise est arrivée. Ses critiques réitérées sur la politique économique décidée par le chef de l’Etat ont conduit à la démission du gouvernement. Le ministre de l’Economie et du Redressement productif a tiré sa révérence ce lundi en fin d’après-midi. Selon les informations du Point, Michel Sapin, ministre des Finances et des Compte...

Ségolène Royal à la place de Benoît Hamon ?

Le ministre de l’Education nationale avait déclaré il y a peu dans Le Parisien n’être "pas loin des frondeurs". Il a en outre apporté son soutien total à Arnaud Montebourg. Le Point évoque la possibilité de la création d’un grand ministère de l'Éducation nationale et de la Culture dont hériterait Ségolène Royal, l’actuelle ministre de l’Ecologie.

Aurélie Filippetti, également remplacée par Ségolène Royale ?

L’ex-ministre de la culture Aurélie Filippetti a annoncé qu’elle ne souhaitait pas être nommée dans la nouvelle équipe ministérielle. Son ministère pourrait être joint à celui de l’Education. Ségolène Royal pourrait être nommée à la tête de ce nouveau grand ministère de l'Éducation nationale et de la Culture.

Christiane Taubira laisserait sa place à André Vallini

La Garde des Sceaux pourrait être remplacée par André Vallini, actuel secrétaire d'État chargé de la Réforme territoriale, avance Le Point.

Autres diaporamas

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité