Une étude révèle que les Français consacrent en moyenne 3 heures par jour aux tâches domestiques et que si ces dernières étaient rémunérées, elles représenteraient plus de 30% du Produit intérieur brut (PIB) de la France.

Faire le ménage, repasser le linge, sortir les poubelles, ranger ses affaires, épousseter les meubles, etc...les Français consacrent en moyenne 3 heures quotidiennes à accomplir des tâches domestiques. C'est en effet ce qui ressort d'une enquête réalisée en 2010 sur des personnes du plus de 11 ans et parue ce jeudi sur le site de l'Institut national de la statistique (Insee). L'étude précise également que l'activité qui prend le plus de temps est la cuisine (en moyenne 217 heures par an). Celle-ci est ensuite suivie par le ménage (199 heures), s'occuper des enfants (148 heures) et l'entretien du linge (69 heures).Les femmes en font plusDes disparités existent toutefois au sein même de ces chiffres. On note ainsi que les femmes sont parmi les membres du foyer qui accomplissent le plus de tâches domestiques (64%). Ce sont en effet elles qui consacrent le plus de temps (72% des heures effectuées) aux tâches dites "de base". Faisant la part belle aux clichés qui entourent la vie de couple, l'étude souligne par ailleurs que le fait de vivre à deux et d'avoir des enfants augmente considérablement le nombre d'heures que les femmes passent à briquer ou à faire la cuisine. Un homme seul et sans enfant y consacre en moyenne 11 heures par semaine, tandis qu'une femme vivant en couple et ayant au moins un enfant va, elle, y accorder plus de 25 heuresLa valeur du ménageL'étude réalisée par l'Insee met également en avant l'impact qu'aurait pu avoir ses heures sur l'économie nationale. Pour ce faire, l'Institut y a imputé la rémunération minimale (6,95 euros de l’heure au 1er janvier 2010) qu'aurait touchée une personne employée pour accomplir toutes ces tâches domestiques. Ce qui a donné 292 milliards d'euros, soit 15% du Produit intérieur brut (PIB) de la France. Plus impressionnant: en prenant le coût horaire moyen d’une personne exerçant la profession à laquelle il faudrait recourir (nourrice, jardinier, etc), le total monte à 721,1 milliards, soit 37,2% du PIB.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

4 commentaires

TACHES-DOMESTIQUES-ELLES-POUR

Portrait de Livio del Quenale

.

TACHES-DOMESTIQUES-ELLES-POURRAIENT-RAPPORTER-DES-MILLIARDS-D-EUROS-A-LA-FRANCE

04:00 23/11/2012

Sans déconner !,

Et ça sert a quoi ces études coûteuses par les temps qui courent.

Si seulement c'était pour rémunérer les mères de famille qui
travaillent pour l'humanité

Pas un eevert n'a calculé l'énergie dépensée dans les plumards
de l'hexagone et la transformer en électricité ?

Vraiment on se demande
Des chiffres pour les chiffres la maladie des technocrates gaver
les ordis pour qu'il crachent des rapports avec des camemberts
et des graphiques que l'on imprime bien, sur son œuvre,
en couleur sur panier glacé que personne ne lira qui ira au broyeur
et il y a un con qui paye.

Votez pour ce commentaire: 

la solution, plus de

Portrait de toweng

 la solution, plus de robotique dans toutes les usines, verser ces revenus aux personnes qui diminuent leur temps de travail ce qui permettrai de créer de nouveaux emplois,surtout qu'un grand pourcentage de ces personnes occupent des emplois qu'ils n'ont pas choisis et qu'ils font par obligation.

Votez pour ce commentaire: 

Si si, c'est bien d'en parler

Portrait de Flo...

Si si, c'est bien d'en parler et j'espère que ça n'est que le début ! Je n'ai pas du tout de temps pour moi et je trouve même que les heures de travail annoncées sont en deça de la réalité pour certains ! Il y a plein d'autres paramètres...  Exemple, si on veut nourrir nos enfants sans additif on cuisine réellement donc c'est plus de travail et d'organisation, surtout quand on vit à 4 sur un salaire d'à peine 2 000 euros/mensuel et que la maison est à rembourser (une maison achetée = des aides en moins !, c'est aussi une réalité). Les enfants à santé précaire nous amènent à prendre beaucoup de précautions et à nous organiser plus encore pour leur bien être, sinon il y a de lourdes conséquences pour tous (enfants, parents, employeur, société en général) à commencer pour eux. Il y a beaucoup de choses à creuser à ce niveau. Oui, ça coûte plus cher de déléguer bien des travaux que de les faire sois même et ils sont rarement qualitativement à la hauteur de nos attentes lorsqu'on ne les assurent pas nous même, il faut retrouver un véritable sens des valeurs.... J'en aurais bien à dire encore mais le devoir m'appel, il y a du pain sur la planche... C'est déjà bien, je me suis accordée 10 mn d'expression !

Votez pour ce commentaire: 

Publicité