Un athlète américain concourant à Sotchi a fait part d’une anecdote assez insolite : celui-ci, bloqué dans la salle de bains de sa chambre, a dû user de ses talents de pousseur de bobsleigh pour s’en extraire. 

© Twitter / @JohnnyQuinnUSA

Voilà qui risque d’alimenter davantage les vives critiques fusant à l’encontre des organisateurs des Jeux Olympiques de Sotchi, pointés du doigt pour leurs installations inachevées, mal conçues, parfois vétustes. Un athlète s’est retrouvé coincé, pour une raison obscure, dans sa salle de bains. La porte verrouillée, dépourvu de moyen de communication pour appeler à l’aide, celui-ci n’a eu d’autre solution que de se frayer lui-même un chemin vers la liberté.

Publicité
Chance : le sportif n’est autre que Johnny Quinn, pousseur de l’équipe américaine de bobsleigh. De la force requise pour un tel poste, n’a eu besoin que de quelques coups d’épaule pour venir à bout de la porte. Qui s’est avérée être de bien mauvaise qualité. En effet, la photo postée par l’athlète sur son compte Twitter révèle que celle-ci est constituée exclusivement de carton. L’intéressé ironise : "sans téléphone pour appeler à l’aide, j’ai fait usage de mon entraînement de pousseur pour me frayer un chemin vers la sortie." Qui a dit "organisation en carton" ? 

 

En vidéo sur le même thème : Sotchi 2014 : La campagne gay-friendly d'une association canadienne :