Incroyables, mais vrais ! Planet.fr revient sur les faits insolites qui ont marqué l’actualité cette semaine.

McDonald's : payez votre menu avec des gestes d'amour ou des mots doux !

À l’occasion du Super Bowl, qui s’est déroulé dans la nuit de dimanche à lundi aux Etats-Unis, et de la Saint-Valentin, le géant américain du fast-food, McDonald’s, a lancé une nouvelle campagne de publicité sur le thème de l’amour, nommée "Pay with Lovin’". L’objectif ? Remplacer le moyen de paiement traditionnel par des "je t’aime" ou des câlins ! De quoi ravir les habitués du menu Big Mac…

Pendant deux semaines, du 2 au 14 février, entre cinq et 35 commandes seront ainsi offertes dans les enseignes américaines. Choisis au hasard, les clients chanceux devront obéir à une seule condition pour obtenir une commande à zéro dollar : effectuer une preuve d’amour. Dès lors plusieurs choix s’offrent à eux : téléphoner à leur maman pour lui dire "je t’aime", faire un câlin à une personne, ou encore faire un "high five" (une tape dans la main) à un équipier du restaurant. 

Cette opération avait notamment fait l’objet d’une publicité diffusée lors de la finale du Super Bowl qui a été regardée par plus de 100 millions de téléspectateurs, a rapporté BFMTV. Depuis, la vidéo a été visionnée près de 3 millions de fois en ligne (voir la vidéo ci-dessous). Buzz garanti !

A lire aussi – McDo met en vente sa sauce Big Mac sur eBay, l’enchère monte à 23 100 dollars

 

La ville de Toronto retire le plan d'une station de métro en forme de pénis

Le plan d’une station de bus, affiché en décembre dernier dans la station de Downsview à Toronto (Canada), a été jugé trop… suggestif. Sa particularité ? La carte adopterait la forme d’un pénis selon certains internautes.

Si pendant un mois personne ne s’est plaint de ce plan, les événements ont pris une toute autre tournure le 2 février dernier, a expliqué Slate. Ce jour-là, une photo de la carte se retrouve sur Twitter, puis sur Reddit où les commentaires tantôt moqueurs, tantôt amusés des utilisateurs ne cessent d’affluer. Le lendemain, les employés de la Commission des transports de Toronto (TTC) se voient dans l’obligation de la retirer. "Certaines personnes ont vu un symbole très phallique, et nous ne voulons pas que nos cartes soient mal interprétées. C’est pourquoi nous la remplaçons", a confié Brad Ross, le porte-parole de la TTC.

Comme le montre ce tweet, le plan a subi de nombreux changements.

A lire aussi – Insolite : ils voient des pénis partout…

 

Exclue d'un McDonald's pour être venue avec... un kangourou !

Diane Moyer, une Américaine du Wisconsin, ne s’attendait sans doute pas à ce que sa venue dans un McDonald’s du coin provoque une telle effervescence. Les clients du restaurant n’ont en effet pas apprécié sa venue, plus précisément celle de son compagnon : un bébé kangourou nommé Jimmy.

Effrayé par ce dernier, l’un des clients n’a pas hésité à avertir la police qui a prié Diane de quitter les lieux, selon les informations de HLN.be, relayées par Sud Info. Sans faire d’histoire, cette dernière a rebroussé chemin avec dans les bras, son compagnon de toujours.

Son mari a par ailleurs confié que l’animal était un véritable soutien pour sa femme, atteinte d’un cancer. La présence de Jimmy aurait même des effets thérapeutiques sur Diane.

Comme le démontre cette photo, les deux êtres semblent avoir tissé des liens privilégiés.

 A lire aussi – LeBonCoin.fr : il vend un bébé kangourou 300 euros

 

Un musée remplace un de ses tableaux par une copie pour tester les visiteurs

Le Dulwich Picture Gallery de Londres (Grande-Bretagne) lance un jeu pour tester ses visiteurs. Le musée remplacera à partir du 10 février prochain l’un de ses 270 tableaux originaux par un faux d’une valeur de 160 euros. À la clé pour quiconque saura le déceler : une copie d’un tableau au choix.

Sommes-nous suffisamment attentifs lorsque nous observons une œuvre d’art ? Telle est la question que s’est posée l’artiste Doug Fishbone qui a choisi de mettre au défi les visiteurs du musée Dulwich. "Cela soulève des questions sérieuses sur la façon dont nous voyons, apprécions et évaluons l’art", a-t-il expliqué au Guardian. Le jeu, intitulé #MadeInChina sur Twitter, propose ainsi aux visiteurs de soumettre la photo d’une œuvre qu’ils jugent fausse. Les amateurs d’art ont trois mois pour démasquer l’œuvre et envoyer leurs suppositions via le compte Twitter du musée : @dulwichgallery. Cinq vainqueurs seront ensuite désignés par tirage au sort.

Le vrai tableau et le faux seront disposés côte à côte à partir du 28 avril. D’ici là, bonne chance !

A lire aussi – Et le tableau le plus cher du monde est...

 

Agacé d'entendre les cloches sonner, il se plaint auprès du pape François

Un avocat d’origine autrichienne a annoncé jeudi avoir écrit un courrier au pape pour le compte de son client. Ce dernier, voisin de la cathédrale de Linz située à l’ouest du pays, serait épuisé de subir le son quotidien et répétitif des cloches.

Selon le client de Maître Wolfgang List, les cloches sonneraient 222 fois entre 22 heures et 6 heures, a rapporté BFMTV. "Le tintement nocturne des cloches n’a pas de motif religieux", écrit-il au Chef de l’Église avant de l’implorer "d’intervenir pour garantir le droit des habitants de Linz à un sommeil sain et réparateur, et pour que les cloches ne sonnent plus la nuit". L’homme espère aussi que le "nouveau style de papauté" du souverain "pourra servir d’exemple au clergé autrichien".

Publicité
L’évêque de Linz, quant à lui, ne semble pas prêt à faire des concessions puisqu’il aurait déjà refusé de rencontrer le plaignant. L’affaire devrait se régler devant la justice, ce vendredi.

A lire aussi – Photos : églises insolites et originales

Vidéo sur le même thème : "Pay with Lovin'", la nouvelle campagne McDonald's