Les services pénitentiaires russes ont récemment arrêté un chat qui faisait de la contrebande de téléphones portables dans un camp. Plus de détails sur cette incroyable affaire.

Un matou qui jouait les voyous. Un contrebandier un peu spécial opérait depuis quelques temps dans un camp de la république de Komi, au nord de la Russie. Récemment arrêté par les autorités pénitentiaires, il s’agissait d’un chat qui faisait passer des téléphones portables aux détenus depuis l’extérieur. L’antenne régionale du service d’application des peines a en effet annoncé dans un communiqué que le félin a été attrapé vendredi dernier alors même qu’il escaladait la clôture d’un bâtiment pénitentiaire. En mission, le chat était harnaché de deux téléphones portables et de leurs chargeurs.

"Cela n’était jamais arrivé dans l’histoire de la prison""Des tentatives de faire passer des objets interdits dans la colonie pénitentiaire N°1 avaient déjà été déjouées auparavant. Mais dans le cas du chat le camp reste sans voix : cela n’était jamais arrivé dans l’histoire de la prison", a par ailleurs commenté l’antenne régionale. Fort de cette arrestation hors du commun, les autorités pénitentiaires ont pris une photo du contrebandier à quatre pattes. Le cliché montre ainsi le chat noir et blanc tenu par la peau du cou par un garde.

Publicité
D’après le site Wamiz, un chat brésilien a lui aussi été arrêté il y a quelques temps après que les autorités du pays aient découvert qu’il aidait les détenus d’une prison à s’évader. Chat alors ! 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité