Un travail de prostituée a été proposé par erreur sur le site gouvernemental britannique Direct Gov, ce lundi 23 décembre, avant d’être rapidement retiré.

Une annonce a été publiée par erreur sur le site Direct Gov, le site du gouvernement britannique qui rassemble des offres d’emplois, ce lundi 23 décembre. Celle-ci proposait un travail de prostituée à 10 livres de l’heure, soit 12 euros. Cette offre d’emploi a été retirée du site le lendemain.

L’entreprise de call girls Horny Escorts a ainsi pu poster sur le site du gouvernement l’annonce suivante : "travailleuse féminine souhaitant sortir avec des hommes, parfois le soir ou pour avoir des rapports sexuels. Pas d’expérience demandée", avant d’ajouter : "c’est mieux si vous êtes célibataire et que vous pouvez travailler chez vous. Le look ou la race n’est pas important. Il faut juste un téléphone portable". La seule qualification demandée n’est autre que d’"aimer le sexe".

Des annonces pas toujours relues

Publicité
Le manager de cette entreprise s’est d’ailleurs dit "choqué" que cette offre d’emploi ait été acceptée sur le site du gouvernement sans aucune censure. Les annonces proposées sur ce site ne sont donc pas systématiquement relues.

Le Royaume-Uni, tout comme la France et la Belgique, condamne le proxénétisme ainsi que le racolage. Toutefois, aucune sanction n’est appliquée envers les clients outre-Manche.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité