Trois études scientifiques publiées mercredi tentent de clore le débat sur la robe bleue et noire qui avait créé le buzz il y a quelques semaines sur Internet, tout le monde ne la voyant pas de la même couleur. 

On croyait le débat terminé... mais pas encore. Des scientifiques se sont penchés sur la question de la photo de la désormais célèbre robe bleue et noire, postée le 25 février dernier par une jeune Ecossaise de 21 ans. 

Vue par certains en bleue et noire, et par d'autres en blanche et dorée, la robe avait rapidement créé le buzz sur Internet et avait même fait la une des médias. Trois études scientifiques publiées jeudi dans la publication Current Biology veulent mettre un terme à la question et ont pour cela analysé la perception que nous avions de ce vêtement. 

La vision de la robe s'expliquerait notamment par l'activité pratiquée avant de voir la photo. "Elle pourrait tout simplement être liée à ce que les gens ont fait juste avant de regarder le cliché, s'ils étaient dehors ou non, s'il faisait beau ou pas, s'il était tôt ou tard, etc. Cela confirme en tout cas que l'éclairage de la photo est ambigu pour un observateur extérieur", rapporte Le Figaro, qui relaie les études scientifiques.

Une robe plutôt blanche et dorée pour les personnes âgées 

Les personnes perçoivent en effet la lumière naturelle différemment et les pixels de la robe étant proches du spectre de bleus et de jaunes que nous voyons du lever au coucher du soleil, il est alors plus compliqué de discerner la couleur de l’éclairage et donc, celle de la robe.

Publicité
Toujours selon l'une des études, les gens plus âgés voyaient ainsi la robe plutôt blanche et dorée, les jeunes la voyant au contraire bleue et noire, ces dernières couleurs étant les vraies. La taille de l'image et la piètre qualité de la photo y seraient également pour beaucoup dans la perception de la couleur.

En vidéo sur le même thème - Robe bleue ou blanche : sa créatrice met un terme au sulfureux débat