Un étudiant a eu la brillante idée de mettre l’air de la ville de Montcuq en conserve et de vendre ces petites boîtes remplies d’air pur et frais sur internet. Un vrai succès.

C’est sans doute ce qu’on appelle faire preuve de génie. Un étudiant du Lot a eu la riche idée de mettre en conserve l’air de la ville de Montcuq, rendue célèbre grâce au sketch de Daniel Prévost en 1976 dans le Petit rapporteur. Pour 5 euros la boîte de 250 ml (et 5,50 euros de frais de port), vous pourrez donc respirez, chez vous, l’air pur et frais de Montcuq.

Publicité

De l'air « 100% bio »Plus incroyable encore, ce produit « 100% bio » et « conditionné méticuleusement à la main » a vu le jour grâce au financement participatif. Ce jeune entrepreneur a en effet récolté les fonds nécessaires au lancement de son affaire sur le site kisskissbankbank.com, qui met les internautes à contribution pour soutenir les projets auxquels ils croient. Le nom des généreux bienfaiteurs est d’ailleurs mentionné sur le site, sous un chaleureux message de remerciement.  

« Un produit écologique Made in France »Sur airdemontcuq.fr, le jeune homme explique également que cette mise en boîte s’inscrit dans le plus grand respect de l’environnement. « Afin de ne pas vider Montcuq de son air, chaque semaine nous limitons notre récolte à 10 litres d’air » est-il ainsi précisé. « Un temps légèrement ensoleillé et dégagé permet d'obtenir l’air le plus pur de Montcuq » ajoute-t-il. Une vaste fumisterie diront certains. D’autres noteront le petit bandeau tricolore très « Made in France » de l’étiquette qui devrait réjouir Arnaud Montebourg. Si jamais vous commandez l’une de ses boîtes uniques « afin de vous rafraîchir les idées », n’hésitez pas à envoyer un mail à la rédaction : on est curieux de savoir quelle odeur peut bien avoir l’air de Montcuq !