Les récentes déclarations de la chroniqueuse conservatrice américaine Ann Coulter laissent plus d’un fan de foot pantois. Pour elle, ce "sport de filles" pousse son pays vers la "décadence morale". Découvrez ses sorties aussi grotesques qu’hilarantes.

Quand on écoute la chroniqueuse Américaine Ann Coulter parler football, on serait tenté de penser qu'elle fait de l’humour au second degré. Le problème, c’est qu’elle est en fait très terre-à-terre et pense réellement ce qu’elle a écrit sur son blog, mercredi dernier. Découvrez ses fabuleuses analyses sur le ballon rond qui ont été relayées par Le Monde.

  • "Une nouvelle preuve que le foot est un sport de fille : un joueur uruguayen a été attrapé en train de mordre un joueur de l'équipe opposée. Il ne lui a pas filé un coup de poing. Il ne l'a pas plaqué au sol. Il l'a MORDU !"

Il ne lui reste plus qu’à aller expliquer à Suarez et Chiellini qu’ils ont oublié de se battre comme de vrais hommes. Mais pas de chance, l'Italien a déjà pardonné à l'Uruguyen.

  • "Au foot, vous n’avez pas le droit d’utiliser vos mains. (...) Ce qui différencie l’homme de la bête, mis à part l’âme, ce sont les pouces. Nos mains peuvent tenir les choses. En voilà une bonne idée : si on créait un jeu dans lequel on n’aurait pas le droit de les utiliser !"

Ne pas aimer le foot, soit, mais de là à justifier son dégout par une analyse aussi creuse…

  • "Aucun autre ‘sport’ ne compte autant de matchs nuls que le foot. [...] Si Mickael Jackson avait traité ses insomnies chroniques avec une cassette d’un match Argentine-Brésil plutôt qu’avec du Profopol, il serait toujours en vie, même s’il s'ennuierait."

Sur ce point, la chroniqueuse et polémiste n’a pas tout à fait tort. Parfois, le foot, c’est nul. Et en plus, les matchs nuls sont souvent nuls...

  • "Les mères libérales aiment bien le foot parce que c’est un sport dans lequel le talent athlétique a si peu d’importance que les filles peuvent jouer avec les garçons. Aucun sport sérieux n’est mixte, même au niveau de la garderie."

Espérons que les Bleu(e)s n’ont pas entendu ces déclarations. Autrement, ils/elles seraient abattu(e)s. 

Malgré l'engouement des ses concitoyens pour le Mondial 2014, Ann Coulter explique que ce non-sport – ou au mieux "ce sport de filles" - n’intéresse pas les "vrais Américains". Elle l’affirme : “Aucun Américain dont l’arrière-grand-père est né aux Etats-Unis ne regarde le football". Autrement dit, seuls les immigrés aiment cette disciplines de "gonzesses"?

Publicité
Espérons tout de même qu’Ann Coulter survive à cette Coupe du monde. Qu'elle se rassure, la "Team USA" a été éliminée ce mardi par les Belges après un match difficile. Perdre contre une équipe européenne, le début de la décadence?

Vidéo sur le même thème : Football / À la rencontre de Tiago, le sosie de Neymar - 02/07

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité